Aufait Maroc

Sport : Buffet accuse le gouvernement d’ouvrir la voie à des championnats privés

Sport: Buffet accuse le gouvernement d’ouvrir la voie à des championnats privés
Dernière mise à jour le 01/06/2010 à 17:01

La secrétaire nationale du PCF Marie-George Buffet a accusé mardi le gouvernement de vouloir donner plus de pouvoir aux Ligues et aux grands clubs, particulièrement dans le football, grâce à une nouvelle loi qui ouvrirait la voie à des « compétitions privées ».

Mme Buffet, ancienne ministre de la Jeunesse et des Sports du gouvernement de Lionel Jospin, a distribué aux journalistes un texte intitulé « projet de loi pour la compétitivité et l’éthique du sport ».

Un tel projet est bien « en cours d’élaboration », a-t-on confirmé au cabinet du secrétariat d’Etat aux Sports, tout en soulignant qu’il n’était qu’à l’étude et qu’il n’avait même pas encore fait l’objet de discussions interministérielles.

Selon le texte non daté, « dans la perspective de favoriser l’entrée de nouveaux investisseurs dans le capital » des clubs, le régime juridique des sociétés sportives (actuellement notamment sociétés anonymes à objet sportif) serait globalement aligné sur celui des sociétés de droit commun.

Ces nouvelles « sociétés sportives », qui existent pour gérer la partie professionnelle des clubs, auraient d’autre part la compétence d’inscrire l’équipe professionnelle dans les compétitions, à la place de l’association sportive dont elles dépendent.

De ce fait, ce projet de loi « poursuit le fait que de plus en plus, le sport professionnel constitué en Ligue, avec le rôle prépondérant des grands clubs, pourrait sortir de l’unité fédérale », a dénoncé Mme Buffet lors d’une conférence de presse.

En plus, les Ligues et les grands clubs « gagnent des responsabilités nouvelles dans l’organisation de ces compétitions, donc je pense qu’on va très rapidement aller vers des compétitions privées », a-t-elle ajouté.

Selon le document, le projet de loi viserait effectivement à renforcer le pouvoir des Ligues professionnelles qui seraient « compétentes pour édicter les règles spécifiques aux activités sportives à caractère professionnel et favorisant notamment l’équité et l’attractivité des compétitions qu’elle organise ».

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda