Aufait Maroc

Bouchaïb Benhamida, Président de la Fédération Nationale du BTP : Les défis de la croissance du secteur du BTP

Bouchaïb Benhamida, Président de la Fédération Nationale du BTP : Les défis de la croissance du secteur du BTP
Dernière mise à jour le 04/11/2010 à 14:31

Le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) connait une croissance très soutenue depuis presque dix ans maintenant. Après le tassement enregistré en 2009 et début 2010 dû au seul secteur de l’Habitat, les statistiques officielles confirment la reprise.

En effet, l’accélération du rythme des investissements publics dans les infrastructures, la reprise dans le secteur du logement social grâce aux nouvelles incitations mises en place par la Loi des Finances 2010, permettent d’envisager une croissance du secteur du BTP de l’ordre +7,5% pour l’année prochaine.

Cette croissance devrait se poursuivre pour les années à venir au vu des programmes d’investissements importants prévus en matière d’infrastructures et d’habitat.

Cependant, l’entreprise marocaine du secteur du BTP reste confrontée à certains défis.

Le premier défi est celui de l’ouverture totale du marché national du BTP, qui conjugué à la crise que vivent certaines économies européennes, se traduit par un afflux sans précédent d’entreprises du Sud de l’Europe de toutes tailles et de fiabilité parfois incertaine.

La réglementation marocaine actuelle ne prévoit aucune disposition permettant de se prémunir des pratiques de dumping ou de dévolution de contrats à des entreprises défaillantes dans leurs pays d’origine. Cette concurrence sauvage déstabilise le tissu des entreprises marocaines et pose problème quant à la bonne fin de certains projets.

Le deuxième défi concerne la lenteur que connait la réforme de certains textes réglementant la gestion des marchés publics.

Le troisième défi réside en l’absence d’une stratégie claire et cohérente de soutien à l’entreprise nationale lui permettant de se développer et d’accroitre sa part de marché.

Un autre défi inhérent à l’entreprise marocaine elle-même est celui de la modernisation de son mode de gestion et celui de sa pérennisation. En effet, si l’entreprise marocaine doit continuer à approfondir son effort de restructuration, l’Etat doit également jouer un rôle primordial dans le développement et la préservation de cet outil qui doit être considéré comme un patrimoine national indispensable à la production de la richesse, à la création de l’emploi et à la réalisation des projets stratégiques du pays.

Enfin, la formation destinée au secteur, la qualité et la sécurité, tant des constructions que des personnes, doivent être des préoccupations partagées par les entreprises et les pouvoirs publics.

Bio

Bouchaib Benhamida est aujourd’hui le Président de la Fédération Nationale du Bâtiment et des Travaux publics. Après des études d’Ingénieur à l’École Centrale de Paris (Promotion 1966), il rentre au Maroc et commence sa carrière dans l’administration en tant que Directeur de la Production et Transport à l’ONE.
En 1977, après 11 ans dans la fonction publique, il crée son entreprise de BTP “Les coffrages modernes”. Depuis 1983, il est membre du Bureau de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), du Conseil d’Administration de la CNSS et du Conseil d’Administration de l’OFPPT.
Depuis 2009, il est membre fondateur du CEMA, Centre Euro-méditerranéen de Médiation et d’Arbitrage dédié à la vulgarisation des modes alternatifs de résolution des conflits auprès des entreprises dans l’espace euro-méditerranéen.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

×