Aufait Maroc

Nezha Alami, recteur de l’UIC : Inverser la direction de l’exode des cerveaux marocains !

Nezha Alami, recteur de l’UIC : Inverser la direction de l’exode des cerveaux marocains !
Dernière mise à jour le 10/02/2011 à 10:27

La migration estudiantine du Maroc vers les pays développés était surtout centrée sur l’acquisition de compétences en sciences et technologie, entre autres, à des niveaux universitaires élevés. Nous sommes conscients que pour que le Maroc assure sa compétitivité, il est essentiel qu’on rapatrie et surtout retienne la matière grise expatriée. C’est une condition primordiale à la réussite de notre développement universitaire.

C’est effectivement la stratégie de l’Université Internationale de Casablanca. Afin d’accompagner la compétitivité de l’économie marocaine, nous mettons tout en œuvre pour inverser la fuite des cerveaux marocains en les recrutant. Ainsi, il est essentiel d’attirer des ressources intellectuelles pour son corps professoral et ses cadres administrateurs de grande compétence, des universités marocaines, européennes et nord-américaines.

Cette initiative permet d’offrir aux étudiants marocains des programmes académiques pluridisciplinaires et innovateurs qui aboutissent à la formation de professionnels des plus qualifiés immédiatement opérationnels et capables d’opérer dans un contexte international.

L’appartenance d’une université au 1er réseau mondial d’enseignement supérieur privé, Laureate International Universities, est un moyen inestimable d’exposer ses étudiants à des possibilités de stages et de programmes d’échanges académiques dans les 50 universités membres du réseau, dans plus de 24 pays.

Pour l’Université Internationale de Casablanca, c’est la continuelle quête de la performance, de l’innovation et de l’ouverture qui doit primer pour retenir les jeunes talents qui feront le Maroc de demain.

Bio Nezha Alami

Nezha Alami, recteur de l’Université Internationale de Casablanca, est née à Casablanca en 1961. Après un baccalauréat en Sciences Expérimentales au lycée Al-Khansa de Casablanca, c’est le départ pour le Canada où elle décroche un Bachelor en Microbiologie, un Master en Biologie Cellulaire et enfin, un doctorat en Microbiologie et Immunologie.
En 1994, de retour au Maroc à la fin de ses études, elle entame sa carrière universitaire à la Faculté de Médecine Dentaire de Casablanca. Très vite, en 1995, elle est élue Chef de Département de Biologie et Matières Fondamentales, puis Vice-Doyen de la même Faculté l’année suivante, à 35 ans.
En 2000, elle quitte à nouveau le Maroc pour le Canada. Derrière cette décision, des raisons familiales –elle tenait à ce que ses deux enfants, Amine et Malak, alors âgés de 13 et 8 ans, reçoivent une éducation nord-américaine–, et personnelles –l’Institut de Recherches en Biotechnologie de Montréal lui propose de poursuivre une formation postdoctorale-.
Deux ans plus tard, elle est Chercheur Scientifique Senior à l’Université McGill, puis à VM Institut de Recherches à Montréal. Durant 7 ans, outre ses travaux en oncologie et ses publications scientifiques, Nezha Alami est à l’origine de la signature de contrats de recherche et de financement avec de grosses compagnies pharmaceutiques et des sociétés de biotechnologie.
C’est ce trait de caractère qui séduira son nouveau courtisan: l’UIC cherchait une personne qui sache ce qu’est la réussite professionnelle, qui soit un pont entre le savoir académique et l’intégration professionnelle. Bref, une adaptation au monde de l’entreprise réussie, soutenue par un parcours académique exemplaire, auquel Nezha a apporté une dernière touche en 2009, en obtenant un Certificat en Administration des Affaires.
Parallèlement à ce parcours brillant, Nezha Alami est mère de 2 enfants: Amine (23 ans) et Malak (18 ans).

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook