Aufait Maroc

Le Maroc, invité d’honneur au salon des Energies renouvelables à Lyon.

Le Maroc, invité d’honneur au salon des Energies renouvelables à Lyon.
Dernière mise à jour le 15/02/2011 à 12:00

Le Maroc est l’invité d’honneur au Salon des énergies renouvelables (ENR 2011), qui s’est ouvert, mardi, à Lyon (Sud-est de la France).

Le choix porté sur le Maroc s’explique par la place prépondérante que le Royaume occupe en matière de développement de ces nouvelles énergies propres.

Pionnier parmi les pays méditerranéens, le Maroc développe en effet une nouvelle politique ambitieuse ayant notamment pour objectif de faire passer à 42 pc la production totale de l’énergie électrique à l’horizon 2020, et de développer un tissu industriel ENR.

La participation du Maroc à cette manifestation d’envergure vise à tirer profit des expériences pilotes dans le monde en matière de développement de nouvelles énergies propres. Peu doté en ressources énergétiques conventionnelles, le Maroc dépend quasi totalement de l’étranger pour son approvisionnement en sources d’énergie.

C’est pour cette raison que des programmes de grande envergure de développement de l’énergie solaire et éolienne sont planifiés dans la nouvelle stratégie énergétique élaborée conformément aux directives du Roi Mohammed VI.

Il s’agit du « Projet Marocain de l’Energie Solaire », qui vise la mise en place en 2020 d’une capacité totale de 2.000 MW sur cinq sites: Ouarzazate, Ain Bni Mathar, Foum Al Oued, Boujdour et Sebkhat Tah. Cette puissance qui représente 38 pc de la puissance installée à fin 2009 et 14 pc de la puissance électrique à l’horizon 2020, permettra d’économiser annuellement en combustibles un million de tonnes équivalent pétrole et d’éviter l’émission de 3,7 millions de tonnes de CO2.

Le « Projet Marocain intégré d’Energie Eolienne » vise, quant à lui, la mise en place en 2020 d’une capacité totale de 2.000 MW permettant ainsi de produire 6.600 GWh par an, correspondant à 26 pc de la production électrique nationale actuelle.

Il permettra annuellement d’économiser en combustibles 1,5 million de TEP et d’éviter 5,6 millions de tonnes de COD.

A ces deux projets s’ajoutent les projets hydroélectriques qui s’intègrent dans le cadre des grands projets concernant la mobilisation des ressources hydrauliques.

Avec la réalisation des projets éolien et solaire, les énergies renouvelables représenteront en 2020, 42 pc de la puissance électrique installée , (14 pc éolien, 14 pc solaire et 14 pc hydraulique, ce qui permettra au Maroc de réduire ses importations d’énergie en économisant annuellement 2,5 millions de tonnes équivalent pétrole en combustible fossile , évitant ainsi l’émission de près de 9 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an.

Selon la ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, qui est représentée à ce Salon par son conseiller, M. Mohamed Toufiq Adyel, les énergies renouvelables occuperont une place de choix au niveau des orientations nationales visant le développement du secteur énergétique pour la généralisation de l’accès à l’énergie, la contribution à la diversification et à la sécurité d’approvisionnement, la préservation de l’environnement et le développement durable.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité nationale et mondiale.

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

×