Aufait Maroc

ONG et jeunes Marocains « mobilisés » pour des réformes politiques « urgentes »

ONG et jeunes Marocains « mobilisés » pour des réformes politiques « urgentes »
Dernière mise à jour le 23/02/2011 à 12:21

Un réseau d’associations et de jeunes Marocains ont annoncé mercredi à Rabat la poursuite de « la mobilisation pour des revendications politiques urgentes », sans fixer de date pour d’éventuelles manifestations, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Tout en condamnant les violences qui ont eu lieu après les manifestations du 20 février, nous déclarons que la mobilisation va continuer pour que les revendications de réformes politiques soient réalisées », a indiqué Mohamed Lâaouni, l’un des membres du réseau lors d’une rencontre avec la presse.

Le Réseau démocratique marocain pour la solidarité avec les peuples est composé de jeunes et d’ONG dont l’Association marocaine des droits humains (AMDH).

« Le peuple marocain veut une nouvelle Constitution, une Constitution qui puisse lui assurer dignité et justice sociale », a déclaré Khadija Ryadi, présidente de l’AMDH.

« Nous allons continuer la mobilisation à travers des sit in et des manifestations pacifiques dans toutes les villes du Maroc juqu’à la réalisation des réformes », a-t-elle ajouté. Aucune date n’a été annoncée.

Au lendemain des manifestations du 20 février auxquelles de jeunes Marocains avaient appelé sur Facebook, le gouvernement a assuré avoir « saisi le message ». « Maintenant il faut passer à la vitesse supérieure » en matière de réformes, avait dit le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri.

Dans une allocution, le Roi Mohammed VI s’est dit attaché à la « poursuite des réformes » et a exprimé sa volonté de « consolider (le modèle marocain) par de nouvelles réformes ».

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda