Aufait Maroc

Hamid Addou, Directeur Général de l’Office National Marocain du Tourisme : « Au Maroc, le potentiel de recettes touristiques générées par le golf est énorme »

Hamid Addou, Directeur Général de l’Office National Marocain du Tourisme : « Au Maroc, le potentiel de recettes touristiques générées par le golf est énorme »
Dernière mise à jour le 29/03/2011 à 16:03

Quels sont concrètement les objectifs de la convention de partenariat signée le 24 février dernier avec l’Association du Trophée Hassan II de golf?

Tout d’abord, cette convention vise à pérenniser le partenariat entre l’Office national marocain du tourisme et l’Association du Trophée Hassan II de golf sur plusieurs années. Le Trophée représente pour nous un des maillons essentiels de la promotion du Maroc en tant que destination touristique golfique. Cette convention vise aussi à faire de l’Office national marocain du tourisme et donc de la marque “Maroc”, le sponsor titre de cette édition et des éditions à venir du Trophée Hassan II, et d’organiser en marge du Trophée différentes manifestations à même de promouvoir le golf.

Tout ceci rentre dans une stratégie que nous avons lancée et qui se matérialise en faisant d’Agadir cette année, la destination golfique numéro 1 par le biais de l’“Année 2011, année du golf à Agadir”. Cette stratégie comprend différents évènements, dont le principal est le Trophée Hassan II, mais aussi le Tournoi des directeurs et capitaines de clubs de golfs européens, le Trophée de la presse européenne, le Trophée des agences de voyages et des tour operator golf, ainsi que des séminaires au Maroc, ou encore des offres promotionnelles à destination du grand public.

Tous ces évènements rentrent dans notre stratégie globale pour promouvoir le golf sur les trois prochaines années dans différents marchés européens. A l’intérieur de cette stratégie, nous avons différents plans d’action dont “Année 2011, année du golf à Agadir”, celui sur le Trophée Hassan II pour les trois prochaines années, mais aussi la promotion du golf à Essaouira, Marrakech, Tanger, Fès, etc.

“Année 2011, année du golf à Agadir”. Pourquoi le choix de cette ville en particulier?

Agadir a toujours été, avec Marrakech, une grande destination golfique. De plus, Agadir a pris cette année l’un des tournois majeurs, le Trophée Hassan II et la Coupe Lalla Meryem, qui sont deux compétitions à l’échelle européenne, il était donc logique de faire cette année la promotion du golf à Agadir.

Vous annonciez, lors de la conférence de presse de février dernier, que le golf drainait annuellement plus de 1,5 milliards de dirhams au Maroc. Comment se décline ce chiffre exactement, et comment le voyez-vous évoluer dans les années à venir?

Ce chiffre correspond aux recettes du tourisme golfique au Maroc. Ce qu’il faut dire, au-delà des chiffres, c’est que les recettes du tourisme golfique ne sont qu’à leurs balbutiements au vue du potentiel: bientôt quelques 30 golfs, la saisonnalité car l’on peut jouer au Maroc quasiment toute l’année, et à cela vous rajoutez notre proximité avec l’Europe -nous sommes à deux ou trois heures des grandes capitales européennes-. De fait, le potentiel de recettes touristiques générées par le golf est énorme. Aujourd’hui, c’est au Maroc une niche sur laquelle il faut absolument travailler de manière à pouvoir attirer un maximum de touristes golfeurs.

Dans les prochaines années, quels sont les projets prévus, notamment en matière de golf, afin de positionner le Maroc parmi les 20 premières destinations mondiales, comme annoncé aux Assises de Marrakech?

Nous allons développer le produit “Maroc” en terme de capacité d’accueil. Nous allons construire environ 200.000 nouveaux lits à l’horizon 2020. Ces 200.000 nouveaux lits seraient à même de permettre quasiment de doubler le nombre de touristes dès 2020, mais aussi de tripler les recettes touristiques. Ces 200.000 lits se répartissent en fonction de différents segments. Tout d’abord, le segment culturel qui est notre segment phare avec notamment Marrakech, mais aussi les autres destinations culturelles du Maroc telles que Fès, Tanger, Rabat, Casablanca et les anciennes kasbahs de Ouarzazate qui bénéficient d’un projet de transformation en maisons d’hôtes. Le second segment est le balnéaire, avec trois objectifs: la mise à niveau d’Agadir en terme de capacité litière, finir les stations balnéaires du Plan Azur, et développer de la nouvelle capacité balnéaire au sud d’Agadir pour pouvoir bénéficier de douze mois de saison. Le troisième produit est davantage “nature et écologique”, avec le développement d’éco-lodges, de resorts balnéaires écologiques. Et enfin, le quatrième segment englobe tout produit niche que ce soient des resorts de golf, ou encore des resorts à proximité de parcs d’attraction, qui seront développés pour des séjours de tourisme de niches.

Enfin, plus largement, la promotion d’autres disciplines sportives est-elle prévue dans la stratégie de l’ONMT afin de développer davantage encore le tourisme au Maroc?

Bien entendu, nous sommes l’un des principaux sponsors au Maroc des sports de glisse, notamment des compétitions internationales  (championnats de kite surf, de bodyboard, de windsurf). C’est quelque chose de très important pour nous et nous sommes, de fait, l’un des principaux promoteurs de ces sports.

Les autres sports sur lesquels nous sommes très présents en terme de sponsoring, ce sont les sports équestres. Nous accompagnons la Fédération Royale marocaine d’équitation sur différents projets, notamment les compétitions de sauts d’obstacles. Mais aussi sur “la Semaine du cheval” et la quinzaine de compétitions autour du cheval, le Salon du cheval.

Le Maroc étant une terre de cheval, étant aussi à proximité de l’Europe. L’Europe étant un grand vivier de sportifs équestres ou pratiquant la randonnée équestre, nous devons positionner le Maroc comme étant une vraie destination dans ce segment là. Si l’on devait résumer en termes de priorités, nous mettons une grande partie de nos investissements en sponsoring dans le golf. Suivent les sports de glisse et les sports équestres qui sont quasiment au même niveau avec un accompagnement important et surtout une tradition de sponsoring d’évènements internationaux.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

×