Aufait Maroc

Mariage princier de Kate et William : les magazines people à la noce

Mariage princier de Kate et William: les magazines people à la noce
Dernière mise à jour le 26/04/2011 à 16:13

De la liste des invités au choix des fleurs, en passant par les secrets du couple Kate et William: les coulisses de la préparation du mariage princier font le bonheur de la presse people, qui multiplie les « Une », en attendant le jour J.

« Un peu de rêve, un peu d’amour, un peu de glamour », c’est le cadeau royal fait à la presse people, résume Colombe Pringle, directrice de la rédaction du magazine Point de Vue, interrogée par l’AFP.

« Les Windsor et les Grimaldi sont quelque part nos familles royales à nous et l’intérêt des lectrices est fort », renchérit Matthias Gurtler, rédacteur en chef de Gala. A l’actif du magazine, quatre pleines couvertures sur le couple depuis novembre 2010.

A la « Une » des magazines, des photos du couple ou de Kate, l’héroïne, surnommée la « brunette » par les Britanniques. William, le futur marié, a très rarement droit à sa « Une » entière. Moins glamour, donc moins vendeur.

A J-3 du « mariage du siècle », le public peut aussi assouvir sa soif d’infos royales sur un site événementiel (http://pointdevue.fr/kateetwilliam/) où l’on découvre « les robes de fées » des demoiselles d’honneur ou « Qui vient, Qui ne vient pas? »

Si les préparatifs des noces n’ont pas encore fait exploser les ventes, Point de Vue prévoit pour le numéro phare du mariage de doubler son tirage habituel, passant de 350.000 à 700.000 exemplaires. Un record pour le magazine des têtes couronnées, vendu à 250.000 exemplaires (chiffres OJD).

« Ce sera un +collector+ », assure Colombe Pringle. « Même si les gens auront vu le mariage à la télévision, ils voudront en garder le souvenir, revenir sur les détails, les robes, les carrosses, l’armée… »

Numéro « collector » en vue également pour Gala, qui raconte les préparatifs du mariage depuis plusieurs mois. A chaque fois, ces numéros ont cartonné, avec 20.000 à 30.000 exemplaires supplémentaires engrangés, indique-t-on chez Prisma Presse.

Pour ce numéro exceptionnel, Gala, vendu à 263.000 exemplaires, va aussi déployer l’artillerie lourde, en augmentant de 25% son tirage habituel.

Closer, qui fait davantage son miel des people du showbiz et de la téléréalité, a sacrifié à la « Katemania » en insistant en accroche sur « ce mariage à 24 millions d’euros ». Un événement qui attire plus les lectrices que le futur mariage du prince Albert et de Charlene, prévu les 1er et 2 juillet.

Pour l’heure, Buckingham Palace a plus la cote que le Rocher de Monaco. « Il y a tout le côté jeune et jolie roturière de Kate devenant princesse. Charlene est plus âgée, c’est plus formel », relève Luc Angevert, chef des informations people à Closer (440.000 exemplaires vendus en moyenne).

« Il y a une fascination, un côté cinématographique. C’est Hollywood and Buckingman », souligne Colombe Pringle. « Les gens regardent entrer dans l’histoire cette jeune femme qui n’a rien d’une bergère mais dont on précise à chaque fois l’origine roturière ».

Entre Londres et Monaco, le débat est loin d’être tranché pour Gala, qui insiste sur cet événement plus francophone, où seront invitées des personnalités françaises.

Au-delà des secrets distillés sur le mariage princier, il reste un enjeu de taille pour les magazines: les investissements publicitaires pour le numéro « collector ».

« C’est le numéro le plus concurrentiel qui soit, car on aura tous le même matériel photo », relève le rédacteur en chef de Gala. « Les annonceurs misent sur les numéros qui sont les plus vendus. Et ils ont tous déjà coché sur leurs agendas les dates des deux mariages ».

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda