Aufait Maroc

Finale Barcelone-Manchester en Ligue des champions, de la revanche dans l’air

Finale Barcelone-Manchester en Ligue des champions, de la revanche dans l’air
Dernière mise à jour le 04/05/2011 à 21:15

La finale de l’édition 2011 de la Ligue des champions opposera le FC Barcelone à Manchester United, le 28 mai à Wembley où les deux équipes tenteront d’accrocher la 4e C1 de leur histoire, un rendez-vous qui constituera également la revanche de la finale de 2009 remportée par le club espagnol.

Mardi, le Barça, bien que tenu en échec au Nou Camp par son ennemi intime, le Real Madrid (1-1), avait réussi à décrocher logiquement son billet, fort du succès 2-0 remporté une semaine plus tôt à Santiago Bernabeu sur un doublé de Messi.

Mercredi, ce sont les Mancuniens qui l’ont imité, se qualifiant pour leur 3e finale en quatre ans. En alignant une équipe bis contre Schalke 04, l’invité-surprise des demi-finales, Alex Ferguson a largement profité de la victoire 2-0 acquise à l’aller en Allemagne pour faire souffler ses troupes. Mais MU a tout de même fait le métier à Old Trafford, s’imposant tranquillement 4-1 sur des buts inscrits par Valencia, Gibson et un doublé d’Anderson.

A moins d’un mois de la finale, difficile de dégager un réel favori entre deux formations à la recherche du doublé C1-championnat, même si le Barça marche sur l’eau et semble inarrêtable cette saison. Avec leurs deux créateurs champions du monde, Xavi et Iniesta, et le double Ballon d’Or Lionel Messi, meilleur buteur de la compétition (11 buts), les Catalans disposent en effet d’arguments irréfutables.

Mais le souvenir de la déculottée subie en 1994 en finale contre l’AC Milan devrait les inciter à plus de pondération. Les Blaugrana de Cruyff, emmenés par Romario et Stoïtchkov, avaient sombré 4-0 après avoir pourtant survolé l’épreuve. Pep Guardiola, qui faisait partie de l’équipe, saura rappeler ce cauchemar à ses joueurs.

L’entraîneur du Barça était en revanche présent sur la pelouse de Wembley, en 1992, lors de la première victoire du club en C1 face à la Sampdoria Gênes (1-0, a.p.). Une enceinte mythique, reconstruite depuis, où il espère revivre une émotion similaire.

Côté mancunien, Sir Alex va tout miser sur la triplette Nani-Rooney-Berbatov, appuyée par Ryan Giggs, inoxydable malgré ses 37 ans. Si l’Ecossais parvient à décrocher une 3e couronne continentale personnelle, il égalera le record de Bob Paisley, le seul entraîneur à avoir remporté 3 C1 avec Liverpool.

A lire aussi...