Aufait Maroc

Quatre villes nouvelles au Maroc mobilisent plus de 10 milliards d’euros d’investissements

Quatre villes nouvelles au Maroc mobilisent plus de 10 milliards d’euros d’investissements
Dernière mise à jour le 07/05/2011 à 9:36

Quatre villes nouvelles, en cours de réalisation au Maroc, mobilisent un investissement de 10 milliards d’euros, a indiqué, samedi à Lyon (Centre de la France), le Secrétaire d’Etat chargé du Développement territorial, Abdeslam Al Mesbahi.

Il s’agit de Tamansourt (région de Marrakech) Tamesna (près de Rabat), Cherafate (Tanger) et Lakhyayta (Casablanca) qui abriteront à terme plus d’un million d’habitants, a précisé le ministre à l’occasion de l’ouverture de la 3ème édition de Simmeurope Lyon, le Salon de l’immobilier marocain en Europe.

Le chantier des villes nouvelles constitue un projet « phare » dans le cadre du programme national visant à résorber le déficit en matière de l’habitat social, qui constitue 60 pc de la demande effective, a-t-il rappelé.

Il a rappelé les mesures incitatives prises par le gouvernement sur les plans législatif, fiscal, financier et foncier pour promouvoir les investissements dans le secteur de l’immobilier, particulièrement dans le logement social.

Le Secrétaire d’Etat a aussi mis en exergue le climat des affaires au Maroc favorable aux investissements, comme en attestent les rapports des organismes internationaux de notation qui confirment leur confiance dans les réformes entreprises par le Royaume.

Evoquant le Simmeurope, dont la 3-ème édition se tient jusqu’au dimanche au Centre des congrès à Lyon, M. El Mesbahi a souligné qu’il présente une plate-forme de rencontres entre les opérateurs du secteur de l’immobilier et « un rendez-vous important » pour les futurs acquéreurs et investisseurs désirant s’informer de l’offre disponible au Maroc.

De son côté, l’adjoint au Maire de Lyon chargé des relations internationales, Jean-Michel Daclin, a mis en exergue l’initiative du Franco-marocain Abdellatif Essadki, organisateur du salon, soulignant qu’elle atteste de la dynamique marocaine.

En plus d’être « un lieu de rêve pour tous les amis du Maroc », ce salon est aussi « la partie visible de l’iceberg » des denses relations entre la France et le Maroc, a estimé M. Daclin, citant à titre d’exemple la coopération décentralisée liant Lyon à Rabat.

Outre M. Daclin, l’inauguration officielle du salon a été marquée notamment par la présence de maires de trois villes nouvelles françaises, liées ou intéressées par des actions de coopération décentralisée avec leurs homologues marocaines.

La cérémonie d’ouverture, à laquelle a pris part aussi le Consul général du Maroc à Lyon, Saad Bendourou, a été l’occasion pour les organisateurs et l’assistance de condamner l’attentat « barbare » de Marrakech et d’observer une minute de silence à la mémoire des victimes de cet acte terroriste qui a fait 17 morts, dont huit français et deux marocains.

L’assistance a également marqué sa solidarité avec les deux journalistes de France Télévisions, Hervé Ghesquière et Stephane Taponier retenus en otage depuis 494 jours par des taliban en Afghanistan.

Le Comité de soutien des deux journalistes et de leurs trois accompagnateurs afghans disposait d’un stand à ce salon, où les visiteurs peuvent signer une pétition appelant à leur libération.

Par ailleurs, les organisateurs ont souligné que malgré l’attentat de Marrakech et la conjoncture politico-économique, « le Simme de Lyon a tenu à ouvrir ses portes, fermement convaincu d’un Maroc nouveau mis en oeuvre par le Roi Mohammed VI ».

Outre la présence de quelques grands noms de la promotion immobilière au Maroc et des établissements bancaires pour dispenser les renseignements nécessaires aux futurs acquéreurs de biens immobiliers, cette édition connaît la participation d’associations culturelles et sportives de Marocains établis en France.

Le salon propose des rencontres entre les représentants du monde économique, mais aussi un programme inédit de conférences laissant une large place à la femme et à l’économie, sans oublier le cadre festif synonyme de retrouvailles entre les membres de la communauté marocaine établie à l’étranger.

Le programme culturel et économique, qui se veut une large promotion du Maroc nouveau, propose des conférences sous les thèmes de l’investissement dans l’immobilier au Maroc, de la coopération décentralisée entre les villes nouvelles françaises et marocaines Villefontaine et Tamansourt, la politique de voisinage et les relations entre l’Union européenne et le Marocain, ainsi que la question du genre en relation avec l’entreprenariat au service du développement.

Concernant le volet artistique, une soirée animée par les chanteurs Souiri et Mernissi et l’humoriste Khayari, aura lieu samedi soir.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda