Aufait Maroc

Cendres du volcan Grimsvoetn : le trafic de la RAM ne sera pas perturbé (responsable)

Cendres du volcan Grimsvoetn: le trafic de la RAM ne sera pas perturbé (responsable)
Dernière mise à jour le 23/05/2011 à 13:33

Le trafic de la Royal Air Maroc (RAM) vers l’Europe, qui concentre la moitié des liaisons aériennes de la compagnie, ne sera pas perturbé dans les prochains jours par les cendres du volcan islandais Grimsvoetn, a fait savoir lundi à Casablanca, le DG adjoint chargé des affaires aériennes de la compagnie nationale, M. Abderrahim Sadok.

 »Il n’y aura pas de perturbation dans les prochains jours, au moins jusqu’à vendredi », a-t-il dit lors d’un point de presse, expliquant que  »l’intensité de l’éruption a baissé et que le vent renvoie les cendres vers le nord », ce qui diminue les menaces sur l’espace aérien européen.

Un comité de veille, qui a été mis en place dès l’annonce samedi de l’éruption du volcan islandais, suit de près l’évolution de la situation, a-t-il précisé, ajoutant que la compagnie nationale n’a aucune liaison aérienne avec l’Islande, seul pays actuellement touché par les cendres.

 »Nous sommes en contact avec les organismes compétents et les services de météorologie », a dit encore M. Sadok qui assure la présidence du comité de veille » lequel restera en place jusqu’à la fin de l’éruption ».

Comme lors de l’éruption du volcan Eyjafjoll, survenue l’année dernière et qui avait paralysé pendant plusieurs jours le trafic aérien en Europe, les clients de la RAM seront tenus au courant et informés directement par téléphone et par médias en cas de changement de la situation, ont précisé d’autres responsables de la compagnie.

Le volcan Grimsvoetn entré en éruption samedi, est le plus actif du pays, avec pas moins de neuf éruptions en 82 ans. La dernière date de 2004 mais elle n’avait pas dégagé beaucoup de cendres dans l’atmosphère.

En avril 2010, l’éruption du volcan Eyjafjoll avait plongé le transport aérien mondial dans le chaos et entraîné l’annulation de plus de 100.000 vols.

Plus de huit millions de passagers avaient été bloqués. Les pertes occasionnées pour l’ensemble des compagnies aériennes étaient estimées à 1,7 milliards d’euros.

La compagnie nationale avait perdu quelque 150 millions de dirhams.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

×