Aufait Maroc

Le Mouvement du 20 février appelle à manifester le 5 juin : “Nous sommes attachés à un changement pacifique vers une véritable monarchie parlementaire”

Le Mouvement du 20 février appelle à manifester le 5 juin : “Nous sommes attachés à un changement pacifique vers une véritable monarchie parlementaire”
Dernière mise à jour le 02/06/2011 à 14:23

Le Mouvement de jeunes du 20 février, qui appelle à des réformes politiques, s’est dit jeudi déterminé dans sa revendication d’une “véritable” monarchie parlementaire et dans son choix de manifester pacifiquement.

“Nous sommes attachés à nos revendications, à savoir une monarchie parlementaire et le jugement de tous les responsables de dilapidation des biens publics”, a déclaré jeudi Najib Chaouki lors d’une conférence de presse à Rabat.

“Pas de manipulations”

“Nous voulons également répondre aux autorités qui accusent le mouvement d’être manipulé par les islamistes et les gauchistes: notre mouvement est indépendant même s’il regroupe en son sein des sensibilités politiques diverses. C’est un mouvement pacifique et ouvert.”

Najib Chaouki.

Pour justifier le recours à la force contre les jeunes manifestants, les autorités mettent régulièrement en cause des mouvements islamistes comme “Justice et bienfaisance”, ainsi que les “milieux gauchistes”.

“Le Mouvement n’est pas un mouvement radical, ou qui se radicalise. Nous sommes attachés à un changement pacifique vers une véritable monarchie parlementaire au Maroc.”

Amina Boughalbi, 21 ans, lors de la conférence de presse.

Un appel à manifester pacifiquement le 5 juin a été de nouveau lancé par le Mouvement, “partout au Maroc pour protester contre la répression” des manifestations et pour soutenir les revendications démocratiques.

Le 9 mars, le roi Mohammed VI a annoncé d’importantes réformes constitutionnelles prévoyant notamment le principe de séparation des pouvoirs et un renforcement des pouvoirs du Premier ministre. Des annonces ont été jugées insuffisantes par le Mouvement.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

×