Aufait Maroc

Baisse du taux de chômage au Maroc de plus de 4% au cours de la dernière décennie (ministre)

Baisse du taux de chômage au Maroc de plus de 4% au cours de la dernière décennie (ministre)
Dernière mise à jour le 23/06/2011 à 14:00

Le taux de chômage au Maroc a chuté de plus de 4% durant la dernière décennie, passant de 13,4% en 2000 à 9,1 en 2010, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Jamal Rhmani.

Intervenant à l’ouverture du 1er Forum sur l’emploi initié par l’Université Mohammed V Souissi, le ministre a également indiqué que le taux de chômage a affiché une baisse durant le premier semestre de l’année 2011 avec 9,1%, contre 10% durant la même période de l’année écoulée.

Ventilé par tranche d’âge, le taux de chômage parmi les jeunes (15/34 ans) est passé de 20% (en 2000) à 14,8 en 2010, a indiqué le ministre, qui a donné un aperçu sur les spécificités du marché de l’emploi au Maroc.

Cette tendance baissière enregistrée ces dernières années ne doit pas occulter le taux élevé de chômage dans les villes et parmi les femmes et les jeunes diplômés, a-t-il néanmoins nuancé.

A titre d’exemple, les jeunes de 15 à 24 ans sont les plus affectés par le chômage de longue durée (17,4%) durant le 1er semestre de 2011 , a-t-il précisé, en se basant sur des statistiques du Haut Commissariat au plan (HCP).

Evoquant la situation dans le secteur public, il a fait état d’une baisse du nombre des postes créés chaque année au niveau des administrations centrales, des collectivités locales et des établissements publics.

M. Rhmani a soutenu que le développement économique n’a pas été accompagné par la création de postes d’emploi en nombre suffisant afin de faire face aux effectifs croissants des demandeurs d’embauche.

Le marché de l’emploi, a-t-il dit, a connu des transformations rapides et en profondeur, comme l’illustrent l’émergence de nouveaux métiers et l’inadéquation entre les nouveaux besoins du marché du travail et le système de la formation, relevant dans ce cadre la nécessité d’accélérer la cadence de la réforme du système éducation-formation.

Pour sa part, la ministre du Développement social, de la famille et de la solidarité, Mme Nouzha Skalli, a affirmé que la question de l’emploi des jeunes diplômés interpelle les sociétés de l’ensemble des pays du bassin méditerranéen.

Elle a souligné que la coopération entre les entreprises et l’université au niveau de la recherche revêt une importance capitale, ajoutant que cette rencontre vise à réunir les différents acteurs pour faciliter le dialogue entre le monde de la recherche scientifique et les opérateurs économiques.

« Nous sommes appelés à balayer toutes les réticences à la mise en place de relations de partenariat entre l’université et l’entreprise », a-t-elle dit.

Placée sous le thème « Université-entreprise : Ensemble pour réussir les grands chantiers nationaux », cette rencontre vise notamment à présenter une image réelle et valorisante de l’étudiant et à informer les entreprises sur la qualité des offres de formation.

Le programme de cette manifestation de deux jours prévoit, entre autres, des conférences, des tables-rondes, ainsi que des ateliers et des entretiens d’embauche.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda