Aufait Maroc

Le Festival Gnaoua transforme les principales places d’Essaouira en espace acoustique en plein air

Dernière mise à jour le 23/06/2011 à 12:13

La 14ème édition du Festival Gnaoua, qui s’ouvre ce jeudi et se poursuivra jusqu’au 26 juin, transforme les principales places d’Essaouira en espace acoustique en plein air.

Du Bastion Bab Marrakech à la place Moulay El Hassan en passant par la scène méditel de la plage de la ville et l’espace acoustique « Dar Souiri » les préparatifs à ce plus célèbre festival de la région ont pris fin et s’apprêtent à accueillir ce grand événement musical.

Un festival de renommée mondiale

Fort de ses 14 ans d’existence, le Festival Gnaoua attirerait cette année environ 400.000 personnes du fait de sa renommée mondiale. Le festival est entrée cette année dans le réseau international de festivals « De Concert » qui réunit 24 festivals représentant sept nations des continents européen, nord américain et africain.

Le festival invite également chaque année des artistes du monde entier à la veine artistique confirmée et de styles musicaux très différents. Certains d’entre eux se sont déjà installés bien avant l’ouverture du festival à Essaouira pour faire des répétitions avec des maâlems gnaouis.

Plusieurs artistes sont venus relever ce véritable challenge artistique.

Cette année, Baba Sissoko illustrera, avec sa formation Mali Tamami Révolution, l’Afrique dans toute sa splendeur aux côtés du Maâlem Kbiber de Marrakech lors du concert d’ouverture prévu ce soir à la scène Moulay El Hassan.

Une édition 2011 aux couleurs de Jazz

Fort de son succès et de son rayonnement, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde revient dans cette 14ème édition festival gnaoua avec une programmation inédite riche et variée aux couleurs de Jazz.

Cette édition qui s’annonce sous les meilleurs auspices réunira quelque 280 artistes nationaux et étrangers qui donneront 34 concerts. Ce festival verra ainsi la participation du malien Salif Keita, le somalien d’origine K’naan, l’indien Trilok Gurtu et pratiquement tous les grands maâlems de la musique gnaouie qui sont programmés pour cette édition en concerts individuels et en fusion avec d’autres artistes.

Côté fusion on retiendra la prestation de Hamid El Kasri avec le duo Betwenn Worlds (Afghanistan /Iran), celle de Abdelkebir Marchane avec le groupe marocain Darga, ou encore le moment où Mustapha Bakbou donnera la réplique à un musicien de jazz arménien Tigran Hamasyan.

La programmation comporte également des concerts des maâlems Mahmoud guinéa, Mohamed kouyou, Ahmed Bakou, Abdenbi El Gadari, Abdelaltif El Makhzoumi, Abdelkader Amlil, said Ouressan, Allal Soudani, Abdelmajid Domnati, Abdellah Guinéa, Ahmed Dkaki, Seddik Larch ou encore Rachid Hamzaoui.

Abdenbi EL Meknassi, Bnat Gnaoua, les Issaoua de Fès seront également de la fête lors de cette édition qui sera clôturée par un concert « Maâlem All Stars » qui réunira en un moment unique les maâlems Mahmoud Guinéa, Hassan, Bassou, Abdelkebir Merchane et Mohamed Kouyou qui seront accompagnés par 12 danseurs et 6 choeurs.

Un festival dans des lieux authentiques

Le festival a fait de son organisation, une occasion inouïe pour faire connaître le patrimoine de la ville d’Essaouira. Cette année, cinq lieux authentiques de la ville seront animés par les prestations des grands maâlems et artistes nationaux et internationaux.

Conçue selon un style maroco-portugais, la scène Moulay El Hassan, l’un des lieux mythiques du festival, est située à l’intérieur des remparts de la médina.

Aussi, l’espace Acoustique  » Dar Souiri « , jadis utilisé comme siège de l’autorité provinciale des forces coloniales, vibrera encore cette année aux rythmes de l’art gnaoui.

Construit au 19-ème siècle et classé monument historique, le Bastion Bab Marrakech est l’un des édifices défensifs les plus importants du Royaume.

Situé au Sud-ouest de la médina, le Bastion abritera des concerts sur la terrasse et en plein air.

Autre lieu symbolique, la Zaouia Sidna Bilal, accueillera un public fan de la tradition ancestrale des gnaouas qui reconnaissent Sidna Bilal, né esclave, affranchi et compagnon du prophète comme leur ancêtre spirituel.

La scène Méditel, située sur la magnifique plage d’Essaouira, abritera, quant à elle, des concerts d’artistes reconnus au plan national et international.

Ce rendez-vous culturel annuel sera, donc, l’occasion de faire vibrer un public assez varié, aux rythmes de l’art gnaoui, devenu symbole de diversité du patrimoine de la cité des Alizés.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×