Aufait Maroc

Rapport ONU-Femmes : Le viol conjugal

Rapport ONU-Femmes : Le viol conjugal: un crime impuni
Dernière mise à jour le 06/07/2011 à 9:22

Le Maroc, à l’instar de 126 pays dans le monde, ne condamne pas le viol conjugal. Aucune législation n’existe en la matière dans le pays – ni même dans toute la zone MENA- alors que, selon les données 2010 du Centre d’écoute national (relevant du ministère du développement social), les violences conjugales arrivent en tête de liste des cas enregistrés de violences faites aux femmes.

Dans le rapport, “les progrès des femmes dans le monde: en quête de justice” publié mercredi, l’agence des Nations unies pour les femmes, créée en janvier dernier, relève que dans 17 des 41 pays sur lesquels a porté l’enquête, plus d’un quart des hommes estiment qu’il est normal de battre sa conjointe. Chez nous, ce taux avoisine 35% (voir graphe, ci-contre).

Une situation qui se conforte dans le fait que “68% des femmes victimes de violence préfèrent résoudre le problème en famille”, comme le démontre une enquête de l’organisation onusienne sur les tribunaux de la famille au Maroc.

Une justice hors de portée

Dans ce rapport, ONU-Femmes note que deux tiers des pays disposent de lois contre les violences domestiques mais la Justice reste encore inaccessible aux femmes.

Le manque de confiance en la justice, le manque d’autonomie des femmes, le coût des procédures, la distance et la langue de communication sont autant de barrières qui tiennent la Justice hors de portée des femmes dans de nombreux pays, dont le Maroc.

Dans ce rapport, l’agence onusienne appelle les gouvernements à “abroger les lois qui discriminent les femmes et à garantir que la législation protège les femmes contre la violence et les inégalités” ainsi qu’à “mettre les femmes en première ligne du maintien de l’ordre”.

Des chiffres sur les violences à l’égard des femmes

Les statistiques du Centre d’écoute national présentées fin 2010 montrent que: 
• 55,8% des femmes victimes de violences subissent les agressions de façon permanente et 36,6% fréquemment;
• 60,4% des agresseurs et 86,5% des victimes sont âgés entre 18 et 34 ans;
• La violence conjugale arrive en tête à l’échelle nationale avec 74,4% des cas enregistrés en 2010.
Parmi les victimes de violence conjugale, 66,7% sont des femmes au foyer.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×