Aufait Maroc

L’austérité risque de frapper la Grande-Bretagne pour des décennies

L’austérité risque de frapper la Grande-Bretagne pour des décennies
Dernière mise à jour le 13/07/2011 à 16:00

L’austérité risque de frapper la Grande-Bretagne pour des décennies, a averti mercredi un rapport indépendant, qui a prévenu que la dette publique pourrait dépasser les 100% du PIB en 2060.

La hausse des coûts du système de la santé et du régime des retraites, ainsi que la baisse des recettes fiscales et le vieillissement de la population « contraindront les gouvernements futurs d’agir pour freiner la flambée de la dette », a indiqué l’Office de la responsabilité budgétaire (OBR).

L’Office, une entité indépendante mise en place par le ministre des Finances, George Osborne, pour établir des estimations sur les finances publiques, a estimé qu’en absence d’une hausse des impôts et de davantage de coupes budgétaires,  » la dette publique risque de toucher 60% du PIB en 2020, et 107% en 2060-2061″.

Il est donc nécessaire de prendre des décisions pour éviter une dérive de l’économie vers une crise de dette, au moment où la population vieillit rapidement, a souligné l’OBR.

L’OBR indique, par ailleurs, que le contribuable britannique devrait s’attendre à des décennies d’austérité, notamment en raison du fardeau qu’impose une population vieillissante avec les répercussions de cette pyramide de population sur le régime des retraites et les soins de santé.

Selon les estimations de l’Office, les dépenses sur les services de santé devraient représenter 10% du PIB en 2060, alors que le régime des retraites se chiffrera à 8% du PIB sur la même période.

La publication du rapport de l’OBR coïncide avec la publication des chiffres du Trésor qui font savoir que « la valeur nette » des paiements promis aux retraités du secteur public se chiffre à 1,1 trillion de livres sterling, soit 79% du PIB.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

×