Aufait Maroc

Concert au théâtre National Mohammed V : Samira Kadiri interprète les “Dialogue de l’amour”

Concert au théâtre National Mohammed V : Samira Kadiri interprète les “Dialogue de l’amour”
Dernière mise à jour le 26/10/2011 à 15:31

“Dialogue de l’amour”, un concert musical d’exception, sera présenté ce dimanche au théâtre national Mohammed V de Rabat.

Deux identités fortes, deux cultures patrimoniales, deux ensembles traditionnels pour une symphonie musicale, artistique et humaniste: 21 musiciens de l’Orchestre d’Harmonie Chenôve (France) et sept musiciens de l’Ensemble Arabesque de Tétouan, dirigés par les deux chefs d’orchestre Thierry Weber et Nabil Akbib vont accompagner la voix cristalline de la soprano Samira Kadiri dans un concert qui s’annonce unique.

Organisé par la fondation Hassan II, Agence émergence de communication, promotion et production de spectacles vivants et le théâtre National Mohammed V, ce concert est un vrai métissage entre Orient et Occident et entre des chefs-d’œuvre musicaux contemporains et médiévaux.

La création de ce spectacle résulte d’un vrai métissage entre Orient et Occident. Il s’agit d’un travail sur des œuvres de compositeurs arabes qui se sont inspirés de thèmes occidentaux et vice versa: d’où le choix de Carmen, de Bizet et des frères Rahabani, offrant des allers-retours entre des chefs-d’œuvre musicaux contemporains et médiévaux.

Samira Kadiri, une soprano hors normes

Samira Kadiri occupe une place à part dans le monde de la musique lyrique, tant par ses qualités artistiques que par ses engagements profonds en faveur du partage de la musique comme langage universel. Lauréate de l’Institut Supérieur d’Art Dramatique et d’Animation Culturelle de Rabat, formation lyrique et théâtrale, elle est présidente de l’association Echanges Culturels en Méditerranée (ECUME Maroc), et directrice du Festival International Voix de Femmes à Tétouan (Maroc). Première femme arabe élue “Femme créatrice 2007” par le Lobby Européen des Femmes, elle a par ailleurs remporté de nombreux prix dont le tout dernier est celui des arts de l’immigrant de l’Australie.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook