Aufait Maroc

Ligue des champions : Garcia veut « si possible, créer l’exploit » contre l’Inter avec Lille

Ligue des champions: Garcia veut « si possible, créer l’exploit » contre l’Inter avec Lille
Dernière mise à jour le 02/11/2011 à 14:35

L’entraîneur de Lille, Rudi Garcia, visera « au minimum » le point du match nul mercredi à Milan contre l’Inter, lors de la 4e journée de la Ligue des champions, espérant « être efficace » pour « créer l’exploit », a-t-il déclaré mardi lors d’une conférence de presse.

Q: L’Inter est toujours en crise dans le Calcio (17e), est-ce le bon moment pour prendre trois points à Milan?

R: « Peu importe l’aspect psychologique dans lequel se trouve l’adversaire. On est en déficit de points dans ce groupe. Il va nous falloir être beaucoup plus efficace et si possible créer l’exploit. Les Turcs de Trabzonspor ont réussi à le faire. »

Q: Que faut-il faire de plus par rapport au match aller à Villeneuve d’Ascq pour les battre?

R: « Marquer des buts, ce qu’on n’a pas su faire au match aller. Pourtant notre prestation était de très bon niveau. Mais l’expérience de l’Inter ne nous a pas permis de prendre au moins un point, ce qu’on aurait mérité. Demain (mercredi) c’est une autre histoire. L’Inter joue à domicile. On verra certainement une équipe un peu plus conquérante. On n’est pas dans les meilleures conditions puisque la télé française nous a obligés à avoir un jour de récupération de moins que l’Inter. Ce n’est pas rien sur un match de ce niveau-là. Et même si on a deux absents très importants, avec les blessures de Florent Balmont et de Marko Basa, on sait qu’il nous faudra faire un résultat positif pour continuer à croire à la qualification. »

Q: Dans votre situation (dernier du groupe avec deux points), est-ce qu’il y aurait une vraie différence entre un match nul et une défaite mercredi?

R: « Oui, il y a une vraie différence. Si on gagne, on va se replacer de très belle manière. Si on laisse l’Inter prendre trois points, cela va être compliqué de récupérer une place pour la qualification puisque l’Inter aura fait un grand pas de son côté. Le point qu’on a au départ du match, on serait bien inspiré, au minimum, de l’avoir à la fin de la partie. »

Q: Cela vous fait quoi d’être à San Siro?

R: « C’est quand même un endroit qui respire le football. On est ravi d’être ici. Même si apparemment l’affluence ne sera pas très importante demain, on est content de connaître ce stade où il s’est passé plein de grandes choses dans l’histoire du football. »

Q: Quels sont les problèmes en défense centrale?

R: « Marko Basa est resté à Lille. Il est forfait. Aurélien Chedjou on verra à l’entraînement. Pour l’instant il est en phase de récupération, cela a l’air d’aller. On verra s’il est capable de tenir sa place. »

Q: Quelles sont les solutions pour remplacer Florent Balmont, également forfait, au milieu?

R: « Je suis déjà déçu pour +Flo+. J’aurais aimé qu’il puisse jouer ici. Les solutions on les a. Idrissa Gueye est plus qu’un remplaçant et on a aussi la possibilité d’évoluer avec un quatrième joueur offensif. »

Q: Le 6 décembre 2006, Lille a écrit l’une de ses plus belles pages en coupe d’Europe, en gagnant à San Siro contre l’AC Milan (2-0). Où étiez-vous ce soir-là?

R: « Honnêtement je ne sais plus ce que je faisais ce soir-là mais je devais être supporteur du Losc. Ce serait bien qu’on puisse s’inspirer de ce qu’ont fait les anciens. A l’époque, cela avait dû faire plaisir à l’Inter. Demain je ne suis pas sûr que cela leur fasse plaisir… »

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook