Aufait Maroc

Masters hommes à Londres : Federer et Nadal souffrent d’entrée face à Tsonga et Fish

Masters hommes à Londres : Federer et Nadal souffrent d’entrée face à Tsonga et Fish
Dernière mise à jour le 21/11/2011 à 9:26

Roger Federer et Rafael Nadal ont souffert pour gagner tous les deux en trois sets leur premier match au Masters, dimanche à Londres, respectivement face à Jo-Wilfried Tsonga et Mardy Fish.

L’Espagnol, qui n’avait plus joué depuis un mois, s’est imposé au tie-break de la dernière manche (6-2, 3-6, 7- 6), après 2h53 min d’une lutte acharnée.

Profitant de la nervosité de son adversaire, qui dispute son premier tournoi des maîtres, il a emporté rapidement la première manche. Mais dès que l’Américain a retrouvé son calme, il a posé d’énormes problèmes au n°2 mondial en tenant parfaitement à l’échange du fond du court et en prenant souvent victorieusement le filet.

La lutte a été incertaine dans le troisième set, où les deux hommes ont fait chacun deux fois le break et où Nadal a manqué deux balles de match à 5-4 sur le service de son adversaire. L’Américain n’a cédé qu’au tie-break, sur une volée haute de revers dans le filet.

Une victoire dans son premier match était cruciale pour le n°2 mondial en vue de la qualification pour les demi-finales, car Fish est en principe le joueur le moins coté du groupe B, où figurent aussi Roger Federer et Jo-Wilfried Tsonga.

Dimanche, en début d’après-midi, Roger Federer a confirmé sa supériorité sur Jo-Wilfried Tsonga en l’emportant en trois sets (6-2, 2-6, 6-4), une semaine après sa victoire en finale du tournoi de Paris-Bercy.

Le Suisse, en quête d’un sixième titre au Masters, a profité de la torpeur du Français en début de rencontre pour empocher la première manche sans faire trop d’efforts. Mais il a ensuite dû repousser une belle réaction du n°6 mondial, qui s’est mis à frapper de plus en plus fort au service et en coup droit.

Les deux hommes ont fait jeu égal jusqu’à la fin du match, mais Tsonga a tout gâché en jouant un très mauvais jeu de service, le dos au mur, à 5-4 dans le troisième set.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook