Aufait Maroc

Une mathématicienne marocaine au Rectorat de l’Université du Québec à Trois-Rivières

Une mathématicienne marocaine au Rectorat de l’Université du Québec à Trois-Rivières
Dernière mise à jour le 21/01/2012 à 2:54

Une chercheuse marocaine installée au Canada, Nadia Ghazzali, vient d’être nommée au poste de rectrice de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Professeur à la faculté des sciences et de génie à l’Université Laval (Québec) et membre de l’Académie Hassan II des sciences et techniques, la nouvelle rectrice entrera en fonction le 1er février prochain et ce, pour un mandat de cinq années, succédant ainsi à M. Ghislain Bourque, qui a quitté ses fonctions le 1er août 2011.

Après des études universitaires sanctionnées par une licence, maîtrise et un doctorat à l’Université de Rennes I, en France, dans les disciplines complémentaires des mathématiques, de la statistique et de l’informatique, Mme Ghazzali arrive, en 1992, au Québec à titre de chercheuse postdoctorale au Département de mathématiques et de statistique de l’Université McGill, avant d’intégrer, un an plus tard, le corps professoral du Département de mathématiques et de statistique de l’Université Laval à Québec.

Mme Ghazzali, également titulaire depuis 2006 de la chaire CRSBG industrielle Alliance pour les femmes en sciences et génie au Québec, est une chercheuse au parcours international bien étoffé, cumulant une expérience en gestion universitaire riche et diversifiée.

Mme Ghazzali a occupé, entre 2002 et 2006, plusieurs postes de gestion à l’Université Laval, dont ceux de vice-rectrice adjointe à la recherche et d’adjointe au vice-recteur à la recherche de cet établissement, ainsi que celui de vice-doyenne au développement et à la recherche de la Faculté des sciences et du génie (FSG).

Sur le plan de l’engagement social et professionnel, Nadia Ghazzali occupe entre 2008 et 2011 la fonction de secrétaire générale de l’International Network of Women Engineers and Scientists (INWES), un réseau international d’organisations et d’experts dont l’objectif vise à encourager la participation des femmes en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques.

Elle apporte aussi sa contribution au sein de divers organismes et conseils d’administration, autant à l’échelle provinciale que nationale et internationale.

Au Canada, elle est notamment membre du Comité de promotion de la femme en statistique de la Société statistique du Canada entre 2009 et 2012, agit comme représentante des chercheurs auprès du Conseil national en sciences et en génie du Canada (CRSNG) entre 2002 et 2008, et siège au Canadian University of Intellectual Property Group entre 2003 et 2005.

Sur le plan international, et parmi ses autres engagements, Mme Ghazzali est membre, depuis 2007, du comité d’initiative de la Statistical Pan African Society et, cette même année, elle assume la présidence du comité scientifique dans le cadre du premier colloque international de statistique appliquée pour le développement en Afrique.

Chercheuse prolifique, elle a encadré plus d’une vingtaine d’étudiants à la maîtrise et au doctorat, ainsi que des chercheurs postdoctoraux.

La nouvelle rectrice de l’Université du Québec à Trois-Rivières compte à son actif une quarantaine d’articles dans des revues et colloques avec comité de lecture, et a participé à plus d’une quarantaine de conférences à travers le monde.

La nomination de Mme Nadia Ghazzali au poste de rectrice de l’Université du Québec à Trois-Rivières a été annoncée, jeudi, par voie de décret par le gouvernement du Québec, sur la recommandation de l’Assemblée des gouverneurs de l’Université du Québec.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×