Aufait Maroc

Maroc vs Gabon : Les Lions de l’Atlas dos au mur

Maroc vs Gabon : Les Lions de l’Atlas dos au mur
Dernière mise à jour le 26/01/2012 à 11:59

Un second revers pour le Maroc en Coupe d’Afrique des Nations et les Lions de l’Atlas vont rentrer au bercail. L’obligation de résultats se mue en pression pour le Maroc qui croise ce vendredi (19h), le Gabon, pays coorganisateur de la CAN 2012. Les Lions de l’Atlas n’ont plus aucun joker à griller, après la défaite concédée contre la Tunisie (2-1). Il faudra venir à bout des Panthères quoiqu’il arrive. Et les errements défensifs commis contre la Tunisie de même que le manque d’efficacité devant les buts de la sélection nationale n’inspire guère confiance.

En défense, le manque de compétition d’Ahmed El Kantari a joué des tours à la charnière centrale qu’Eric Gerets ne manquera probablement pas de renforcer avec la titularisation de l’habituel stoppeur Abdelhamid El Kaoutari, aux côtés de Mehdi Benatia. Car, en pointe, le Gabon dispose d’une arme fatale nommée Obameyang, très bon balle au pied et adroit devant les buts.

Par contre, du côté des Lions de l’Atlas, le manque d’efficacité devant les buts reste un maillon faible de l’équipe d’Eric Gerets, qui nous a habitués à rater beaucoup d’occasions de buts tous faits avant de mettre la balle au fond. On en a eu la démonstration lors des éliminatoires, face à la Tanzanie et à l’Algérie. Le premier match de la sélection nationale en CAN est venu conforter cet état de fait.

Gerets jouera-t-il avec deux attaquants pour espérer pallier ce manque? Telle est la grande interrogation. Mais il serait intéressant d’aligner Chamakh et El Arabi ou Chamakh et Hadji, qui ont montré des choses intéressantes lors du match de préparation contre Grasshopper, durant lequel Hadji a signé un triplé avec Chamakh comme passeur décisif à deux reprises.

Rude bataille au milieu

Au milieu de terrain, la bataille sera rude et l’équipe qui gagnera plus de duels dans ce compartiment aura plus de chances de l’emporter. Face à des joueurs gabonais très athlétiques, les milieux de terrain marocains -dont certains sont à cour physiquement comme Boussoufa-, auront fort à faire.

Eric Gerets et ses joueurs savent à quoi s’en tenir. Ils auront en face une équipe du Gabon bien dopée par la victoire contre le Niger (2-0) et qui aura comme soutien de taille un public acquis à sa cause.

En conférence de presse, jeudi à Libreville, Gerets a fait savoir que ces joueurs ont à cœur de se racheter même s’ils sont conscients que cela sera difficile face au Gabon.

“Les joueurs ont montré un très bon état d’esprit hier à l’entraînement et ils ont vraiment à cœur de pouvoir se racheter et prouver que nous valons beaucoup mieux que la défaite face à la Tunisie. Selon le docteur, je pourrai compter sur tous mes joueurs hormis Oussama Assaidi qui est très incertain pour cette rencontre. Nous allons faire de notre mieux pour l’emporter demain même si nous sommes conscients que cela sera difficile mais nous devons donner le meilleur de nous même si nous ne voulons pas rentrer à la maison.”

Eric Gerets, entraîneur des Lions de l’Atlas.

Le capitaine Houcine Kharja n’a pas manqué de souligner la déception dans la tanière après le revers contre la Tunisie et assure que “le groupe est vraiment motivé pour l’emporter face au Gabon car nous voulons faire honneur au public marocain qui attend beaucoup de notre part. L’élimination du Sénégal hier nous a en quelque sorte, montré toutes les erreurs à ne surtout pas commettre face au Gabon demain (aujourd’hui, ndlr)”.

Après la déception, les Lions de l’Atlas ont donc de la pression avant d’aborder ce match crucial face au Gabon, car en cas de défaite, ils seront éliminés dès le premier tour de la CAN. La pression avant match est positive car elle dope les joueurs, mais à trop peser sur les épaules, elle risque de coûter cher!

A lire aussi...