Aufait Maroc

Morocco Tennis Tour : Une 6e édition sur fond de restructuration du tennis national

Morocco Tennis Tour : Une 6e édition sur fond de restructuration du tennis national
Dernière mise à jour le 06/02/2012 à 10:21

Nostalgique, le public du tennis marocain l’est de l’époque des trois mousquetaires (Aynaoui, Karim et Arazi). Car, aujourd’hui le Maroc manque de joueurs de cette trempe sur le circuit. Mais pour atteindre cet objectif, il faudra passer par la case départ de ces anciennes gloires du tennis national, que les tournois Challengers ont révélés aux yeux du monde. C’est ce que la Fédération royale marocaine de tennis (FRMT) et les clubs ont compris avec la création du Morocco Tennis Tour (MTT), qui en est à sa 6e édition cette année.

Le Morocco Tennis Tour compte six tournois dont deux ITF. C’est d’ailleurs avec les filles que démarre la 6e édition au club des cheminots de Rabat (11 au 18 février). Un tournoi auquel sera présente la tenante du titre, la Russe Nina Bratchicova (136e mondiale) mais aussi la Française Aravane Rezaï (120e mondiale). Le second tournoi ITF se déroulera au RUC de Casablanca du 12 au 19 mai.

La perche est tendue à Nadia Lalami (n°1 nationale et 339e mondial) ainsi que ses copines Lina Bennani, Fatima Zahrae El Allami, Habiba Ifrakh, qui se sont distinguées lors de la dernière édition.

Les garçons entreront en piste du 18 au 25 février au Tennis Club de Meknès avec un tableau également relevé dans lequel figure le Roumain Adrian Ungur (107e mondial) mais aussi des habitués du Morocco Tennis Tour comme Evgeny Donskoy, vainqueur du tournoi du COC, l’année dernière, le Tchèque Hajek Jan (145e). Le club casablancais abritera à son tour le deuxième tournoi masculin du MTT (25 février au 3 mars) avant que le circuit international de tennis Sa Majesté le Roi Mohammed VI ne revienne au Club des Cheminots de Rabat (10 au 17 mars) avec cette fois-ci les hommes, pour s’achever à Marrakech (17 au 24 mars).

Professionnaliser les arbitres

Cette 6e édition du MTT se déroulant en pleine restructuration du tennis national va permettre aux joueurs nationaux de glaner des points ATP. L’ancien n°1 national Reda El Amrani, classé 265e mondial l’année dernière, ne sera pas de la partie, il est actuellement en convalescence. Quant à l’actuel n°1 national, Mehdi Ziadi (610e mondial), opéré dernièrement, il pourrait normalement disputer des matchs durant le MTT 2012, de l’avis de Khalid Outaleb, responsable des compétitions internationales à la FRMT, pour qui le MTT est une occasion d’amener le maximum de joueurs nationaux à disputer des compétitions internationales, mais pas que.

“L’envol des Younes Aynaoui et Karim s’est fait à travers les tournois Challengers, c’est pour cela qu’on a mis sur pied le MTT pour amener le maximum de jeunes dans les compétitions internationales. La fédération entend aussi  professionnaliser l’arbitrage à travers le MTT pour que chaque région dispose d’arbitres internationaux mais aussi de ses propres juges de lignes.”

Khalid Outaled, responsable des compétitions internationales à la FRMT.

A terme, à travers le Morocco Tennis Tour et le programme préolympique (2016-2020), la FRMT compte mettre sur les circuits ATP et WTA une vingtaine de joueurs dans les dix ans à venir. Gageons que les résultats suivront dès cette 6e édition du Morocco Tennis Tour.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

×