Aufait Maroc

Le Maroc 1er bénéficiaire des financements de l’AFD : Un niveau record en 2011

Le Maroc 1er bénéficiaire des financements de l’AFD : Un niveau record en 2011 : 541 millions d’euros
Dernière mise à jour le 07/02/2012 à 10:23

Les engagements du Groupe de l’AFD au Maroc, qui étaient de l’ordre de 100 millions d’euros par an au début des années 2000, se sont renforcés au fil du temps aussi bien en nombre qu’en volume dépassant ainsi et de loin les prévisions et les objectifs fixés par les gouvernements marocain et français. En 2010, ils se chiffraient à 363 millions d’euros.

Prêts souverains accordés au Maroc

L’objectif de 460 millions d’euros en prêts souverains (accordés à l’État marocain ou avec sa garantie) concessionnels fixé par l’accord triennal franco-marocain 2007-2009 avait été aussi largement dépassé puisque les autorisations d’engagements effectives ont grimpé à 715,6 millions d’euros durant cette période.

200 millions d’euros pour le TGV

Le montant des financements concessionnels de l’AFD sur la période 2010-2012 a été porté au minimum à 600 millions d’euros, dont 200 millions d’euros pour la ligne à grande vitesse (TGV) Tanger-Kénitra, lors de la réunion de haut niveau du 2 juillet 2010 co-présidée par les Chefs de gouvernement des deux pays.

L’intervention du Groupe de l’AFD ne se résume pas uniquement au financement ponctuel de projets, mais concerne de plus en plus l’accompagnement des politiques publiques par des aides-programmes voire des appuis budgétaires sectoriels.

L’AFD accorde aussi des subventions destinées au financement des expertises et de l’assistance technique

Ainsi, les prêts accordés en 2011 au pilier II du Plan Maroc Vert (50 millions d’euros), au Plan solaire (100 millions d’euros en faveur de l’Agence marocaine pour l’énergie solaire), au Plan émergence (150 millions d’euros en faveur de MEDZ, filiale de la Caisse de Dépôt et de Gestion) et au programme eau de l’Office Chérifien des Phosphates (180 millions d’euros) ont été complétés par des subventions d’un montant total de 1,1 million d’euros.

Trois axes de financement

Durant ses vingt années d’existence au Maroc, l’AFD a toujours veillé à travers ses activités à répondre aux priorités que le Royaume s’est fixées. C’est pourquoi ses financements ont été concentrés autour de trois axes stratégiques à savoir:
- le renforcement de la croissance et de la compétitivité de l’économie avec des engagements nets cumulés de 456 millions d’euros à fin 2010. Notamment pour la formation professionnelle à hauteur de 397 millions d’euros.
- la réduction des inégalités sociales et territoriales (651 millions d’euros). Dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, 8 millions de personnes ont bénéficié de l’aide (423 millions d’euros). Dans l’électrification rurale, 1,8 million de personnes ont pu être branchées pour 240 millions d’euros dans le cadre du programme PERG
- la préservation de l’environnement (423 millions d’euros).

Financement direct des opérateurs publics (CDG, OCP, ONP, AlOmrane)

L’AFD se démarque des autres partenaires financiers du Maroc par une approche pour le moins originale. Elle accepte de ne pas systématiquement endetter l’État ou solliciter sa garantie. Elle prête directement à des opérateurs publics dès lors qu’ils disposent d’une autonomie et d’une solvabilité suffisantes.

420 millions d’euros

Outre le groupe CDG et l’OCP qui, avec des engagements cumulés de 420 millions d’euros est le 1er bénéficiaire de concours de l’AFD en dehors des Etats de par le monde, l’AFD a financé, sans la garantie de l’Etat, l’Office National des Pêches, le Holding Al Omrane et des régies municipales d’eau et d’assainissement.

285 millions d’euros de financements des entreprises du privé par PROPARCO

Les entreprises marocaines bénéficient aussi de l’appui de l’AFD par le canal de sa filiale PROPARCO, dédiée au secteur privé. Spécialisée dans le capital-investissement, les prêts et les garanties, PROPARCO a octroyé depuis son implantation au Maroc en 1992, environ 285 millions d’euros de financements, dont 60 millions d’euros en 2011 (ligne de crédit en faveur du Groupe Banque Populaire et prêt subordonné à la Fondation Banque Populaire pour le micro-crédit).

L’AFD est une institution financière publique française. Grâce à ses différentes filiales et à son réseau d’une soixantaine d’agences réparties sur les cinq continents, elle lutte contre la pauvreté, soutient la croissance économique et participe à la valorisation des biens publics mondiaux dans les pays émergents et en développement.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×