Aufait Maroc

Nigeria : 150.000 barils de brut volés chaque jour

Nigeria: 150.000 barils de brut volés chaque jour
Dernière mise à jour le 21/02/2012 à 15:25

Les compagnies pétrolières opérant au Nigeria doivent faire face à une vague croissante de vols de brut, estimés à 150.000 barils par jour (25.000 m3 environ), a déclaré mardi un responsable de Shell.

Ian Craig, vice-président de Shell exploration et production Afrique, a déclaré que les attaques contre les installations pétrolières dans la région méridionale du Delta du Niger avaient diminué mais que les vols de pétrole ont augmenté.

« Le plus grand défi… c’est le trafic massif et organisé de pétrole volé, ainsi que la criminalité et la corruption qu’il entraîne », a déclaré Ian Craig lors d’une conférence annuelle réunissant le gouvernement et les acteurs du secteur.

Le pétrole volé alimente un marché noir lucratif chez le principal exportateur africain de pétrole et ses voisins.

« Le volume de pétrole volé est difficile à évaluer mais il avoisine probablement les 150.000 barils par jour », a déclaré Ian Craig.

Les attaques contre les installations pétrolières par des activistes revendiquant de se battre pour un partage de la manne pétrolière au profit des habitants avaient, au plus fort de la crise, fait perdre un million de barils par jour à la production nigériane.

En 2009, une amnistie des attaquants, impulsée par le gouvernement, avait mis un terme à la violence et entraîné un rebond du rendement pétrolier, qui avait grimpé à des niveaux jamais atteints depuis des années.

« Nous avons été capables de remettre en marche la production mais elle reste au-dessous du niveau d’avant les attentats », a déclaré Ian Craig.

Alison Madueke, la ministre du pétrole, a déclaré lors de la même conférence que le niveau de production pourrait atteindre 2,68 millions de barils dans les semaines à venir.

« Le secteur du pétrole et du gaz a connu un nouvelle vague d’activités et de niveaux record, ce qui a placé l’industrie sur le chemin de la croissance, a-t-elle déclaré.

« En fait, actuellement, nous assistons à une niveau de production d’environ 2,5 millions de barils de brut et de condensé par jour. Dans quelques semaines, la production de pétrole va augmenter d’environ 180.000 barils par jour ».

D’après l’Agence internationale de l’énergie, la production a augmenté pour s’établir à 2,18 millions de barils par jour en janvier.

La production de pétrole et de gaz représente les deux tiers des recettes du pays et plus de 90% de ses exportations.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda