Aufait Maroc

Appel à la mise en place d’un meilleur rapport qualité/prix dans le domaine des télécommunication

Appel à la mise en place d’un meilleur rapport qualité/prix dans le domaine des télécommunication
Dernière mise à jour le 15/03/2012 à 17:00

Les participants à la 2ème édition de l’Africa Télécom Forum (ATF) ont souligné la nécessité pour les opérateurs en matière des télécommunications de veiller à la réalisation d’une parfaite adéquation entre la qualité des prestations de services proposées et les prix appliqués dans ce domaine.

Les participants à ce conclave, dont les travaux ont démarré jeudi dans la cité ocre, sous le thème « le mobile en quête de croissance », ont estimé indispensable d’améliorer l’efficience en matière des NTIC et de rehausser le taux d’accès des clients à ces services, à travers la promotion de la qualité des services, la baisse des prix, la réglementation des télécoms et le renforcement des infrastructures dans ce domaine.

Ils ont salué, dans ce cadre, l’expérience pilote menée par l’opérateur Maroc Télécom, dont les services ont pu profiter, ces deux dernières années, à environ 30 millions de clients au Maroc, en Mauritanie, au Burkina Faso, au Gabon et au Mali, rappelant que cet opérateur fait usage des dernières technologies et innovations en la matière.

Ils ont, en outre, mis en avant l’importance de la généralisation des services de télécommunications pour les étendre aux zones enclavées et reculées et ce, dans l’optique de permettre aux citoyens de tirer profit des NTIC.

Tout en mettant en exergue le développement remarquable qu’a connu le secteur des télécoms en Afrique, en particulier celui de la téléphonie mobile, comme en témoigne les bénéfices enregistrés par les opérateurs télécoms, les conférenciers restent unanimes à indiquer qu’il existe encore des défis énormes à relever pour créer davantage de valeur ajoutée.

Pour ce faire, estiment-ils, il est plus que jamais indispensable de concevoir des stratégies efficientes à même de garantir un développement pérenne de ce secteur à l’avenir.

Le directeur central de la concurrence et de suivi des opérateurs à l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), Ahmed Khaouja, a fait observer qu’en partenariat avec les autorités publiques, l’Agence a mis en place une série de projets pour réduire le fossé numérique dans le secteur des télécoms et ce, à travers la connexion au réseau des télécoms de quelque 9.260 localités rurales et urbaines à travers le territoire national.

Le taux de réalisation de ces projets a atteint actuellement 80 pc, en attendant leur achèvement durant l’année en cours, a-t-il précisé, se félicitant de l’organisation de ce forum qui est à même de créer une nouvelle dynamique entre les différents acteurs agissant dans ce domaine.

Ce forum réunit plus de 200 conférenciers, dont des représentants des autorités de régulation, des opérateurs télécoms, des équipementiers, des conseilleurs juridiques ainsi que des consultants en stratégie, en provenance de plus de 20 pays.

« Vers plus d’efficacité et d’amélioration opérationnelle », « Développement des services à valeur ajoutée », « La quête de nouvelles opérations et l’augmentation des parts de marchés », « Les régulateurs à l’appui de l’innovation » et « La taxation des appels entrants », sont les principaux thèmes à débattre lors de ce forum de trois jours.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×