Aufait Maroc

Baraka : « 60% des postes d’emploi crées seront destinés aux titulaires de diplômes supérieurs »

Baraka: « 60% des postes d’emploi crées seront destinés aux titulaires de diplômes supérieurs »
Dernière mise à jour le 15/03/2012 à 13:24

Le ministre de l’Economie et des finances, Nizar Baraka a indiqué jeudi que 60 pc des postes d’emploi prévus dans la loi de finances 2012 seront réservés aux titulaires de diplômes supérieurs.

Dans une déclaration à la presse peu avant la tenue du Conseil du gouvernement, le ministre a ajouté qu’un total de 26.200 postes d’emploi seront créés dont la moitié est destinée aux secteurs sociaux, soulignant que « l’emploi constitue la priorité des priorités du gouvernement ».

Il a indiqué que le volume des investissements publics, qui jouent un rôle important dans la création de postes d’emploi, atteindra 188 milliards de dirhams, outre l’allocation d’un milliard de dirhams pour le soutien au fonds de l’emploi pour le secteur privé, et ce pour apporter le soutien aux citoyens, particulièrement les jeunes et les encourager à intégrer le secteur privé tout en garantissant la protection sociale et la continuité dans le travail.

M. Baraka a noté que le projet de loi de finances 2012 s’assigne pour objectifs majeurs la mise en ?uvre des dispositions de la Constitution, la consolidation de la bonne gouvernance, et le renforcement de la croissance économique, dans le but de créer de nouveaux postes d’emploi et faire face aux défis mondiaux notamment dans la conjoncture de crise internationale et européenne avec ses répercussions sur l’économie nationale.

Il s’agit également, ajoute le ministre, d’?uvrer pour diminuer le déficit budgétaire à 5 pc du PIB contre 6 pc pour l’année précédente et renforcer le volet solidaire et régional de l’action gouvernementale, à travers la création du fonds de soutien de la solidarité sociale ciblant directement les couches démunies, soulignant que parmi les grands projets financés par ce fonds figure le régime d’assistance médicale (RAMED) lancé mardi par SM le Roi Mohammed VI et dont bénéficieront plus de 8,5 millions de personnes démunies.

A lire aussi...