Aufait Maroc

Cinq facteurs aggravants pour les allergies saisonnières

Cinq facteurs aggravants pour les allergies saisonnières
Dernière mise à jour le 15/03/2012 à 12:45

Si vous êtes sujet aux allergies, le printemps venu, voici cinq facteurs aggravants relevés par Myron Zitt, l’ancien président du American College of Allergy, Asthma and Immunology (ACAAI), et certains sont plutôt surprenants: consommer certains fruits et légumes, choisir le mauvais filtre à air, ouvrir ses fenêtres, repousser la prise de médicaments et préférer l’automédication aux conseils d’un professionnel.

« Souvent, les personnes souffrant d’allergies printanières ne se rendent pas compte des multiples facteurs qui peuvent aggraver leurs symptômes, et ils se contentent de faire avec en espérant que la saison se termine le plus tôt possible« , explique Myron Zitt dans un communiqué. « Mais il n’y a pas de raison de souffrir. Quelques modifications dans vos habitudes et vos traitements peuvent suffire à rendre le printemps plus agréable« .

5 choses à éviter si vous souffrez d’allergies saisonnières :

1. Manger certains fruits et légumes - Cela peut paraître étrange, mais les allergies saisonnières peuvent être la manifestation d’allergies croisées entre pollens et aliments. D’après le communiqué, cela relève d’ »une réaction croisée entre les protéines de certains fruits et légumes (et certaines noix) et celles du pollen allergène ». Si vous êtes par exemple allergique au pollen de bouleau ou d’aulne, mieux vaut ne pas consommer de céleri, de pommes ou de cerises. En cas de rhume des foins, évitez les tomates, les pommes de terre et les pêches. Consultez un allergologue pour en savoir plus.

2. Utiliser le mauvais type de filtre à air – Plusieurs études montrent que les filtres des systèmes d’air conditionné à bas prix et les purificateurs d’air ioniques peuvent aggraver les symptômes. Les premiers doivent être nettoyés fréquemment pour réduire les risques. Quant aux purificateurs d’air ioniques, ils diffusent des ions qui peuvent irriter.

3. Ouvrir ses fenêtres – Pour empêcher les pollens d’entrer chez vous et de s’incruster dans la moquette et les meubles, gardez vos fenêtres fermées jusqu’à la fin de la saison. Cette recommandation s’applique également aux voitures.

4. Repousser la prise de médicaments à plus tard - Si vous êtes sujet aux allergies saisonnières, mieux vaut les anticiper, en commençant à prendre vos médicaments avant le début de la saison, d’après l’ACAAI.

5. Avoir recours à l’automédication - Plutôt que de chercher à régler le problème par vos propres moyens, n’hésitez pas à consultez un allergologue pour vous aider à déterminer quelles sont les causes de vos symptômes et vous suggérer le bon traitement.

Pour d’autres conseils sur les allergies : mayoclinic.com/health/springtime-allergies/AA00060

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda