Aufait Maroc

Livres numériques : Apple nie toute entente et voit Amazon comme le problème

Livres numériques: Apple nie toute entente et voit Amazon comme le problème
Dernière mise à jour le 13/04/2012 à 8:27

Le géant américain de l’informatique Apple s’est défendu jeudi de toute entente sur le prix des livres numériques, et a estimé que le problème sur ce marché était plutôt l’emprise de son concurrent, le distributeur en ligne Amazon.

« L’accusation du département de la Justice lancée contre Apple d’entente est tout simplement sans fondement », a affirmé un porte-parole du groupe, Tom Neumayr, dans un courrier électronique.

« Exactement de la même façon que nous avons permis aux développeurs de décider des prix sur l’App Store, les éditeurs ont décidé des prix sur l’iBookstore », la boutique de livres numériques d’Apple, a-t-il poursuivi.

Le gouvernement américain a lancé mercredi des poursuites contre Apple et deux éditeurs, Macmillan (filiale de l’allemand Verlagsgruppe Georg von Holtzbrinck) et Penguin Group (filiale du britannique Pearson), pour le tort causé aux consommateurs en s’entendant sur les prix.

Selon le gouvernement, Apple et ces éditeurs, plus trois autres qui ont échappé aux poursuites en trouvant un accord financier, ont travaillé ensemble pour éliminer la concurrence et inciter le numéro un, Amazon, à relever ses tarifs.

Apple affirme au contraire avoir favorisé la concurrence dans un marché où, avant l’arrivée de son iPad, Amazon était pratiquement seul.

« Le lancement de l’iBookstore en 2010 a favorisé l’innovation et la concurrence, brisant l’emprise monopolistique d’Amazon sur le secteur de l’édition. Depuis, les consommateurs ont bénéficié de livres numériques plus interactifs et engageants », a estimé M. Neumayr.

A lire aussi...