Aufait Maroc

Yémen : douze morts dans une attaque d’Al-Qaïda et des combats à Aden

Yémen: douze morts dans une attaque d’Al-Qaïda et des combats à Aden
Dernière mise à jour le 14/04/2012 à 14:04

Douze personnes ont été tuées dans une attaque d’Al-Qaïda contre la police suivie par des affrontements à Aden, la grande ville du sud du Yémen relativement épargnée jusque-là par les violences, selon une source policière.

Toujours dans le sud, des combats ces cinq derniers jours entre les partisans d’Al-Qaïda et les forces de sécurité ont fait 222 morts dont 183 combattants du réseau extrémiste qui ont tenté en vain de conquérir la ville de Loder, selon un bilan de source militaire.

A l’entrée nord d’Aden, « des hommes armés d’Al-Qaïda ont attaqué un barrage des forces de sécurité dans la localité de Jawala, tuant quatre policiers », a déclaré à l’AFP la source policière, ajoutant que les forces de sécurité avaient riposté, tuant huit assaillants.

L’attaque a eu lieu à la limite de Mansoura, l’un des principaux quartiers d’Aden.

Entretemps, à Loder, les armes se sont tues « après le retrait des combattants d’Al-Qaïda, à l’exception de quelques tireurs embusqués, vers les positions qu’ils occupaient avant le déclenchement des hostilités » lundi, a déclaré une source militaire.

Selon cette source, les insurgés se sont retirés à Oum Sorra, à 5 km au sud-ouest de Loder, et en direction de Wadhia et Arqoub, à 10 et 15 km de Loder, après l’arrivée vendredi en renfort de 200 militaires des forces anti-terroristes.

Le même jour, 37 personnes ont péri dont 31 combattants d’Al-Qaïda dans les combats a indiqué une autre source militaire en faisant état de 222 morts en cinq jours à Loder, ville de la province d’Abyane, un fief des insurgés islamistes.

Parmi les 222 morts, figurent 183 hommes d’Al-Qaïda, 14 soldats et 24 membres des comités de résistance populaire, des supplétifs de l’armée recrutés dans les tribus, et un civil, selon le nouveau bilan.

En outre, un chef local d’Al-Qaïda, Abdel Raouf Nassib, a été capturé vendredi près de Loder par des supplétifs de l’armée, qui l’ont ensuite remis aux forces armées, selon des sources tribale et militaire.

Abdel Raouf Nassib était recherché par les services de sécurité pour formation d’une bande armée. En 2006, il avait été acquitté par un tribunal de Sanaa qui jugeait l’affaire de l’attentat contre le navire américain USS Cole, qui avait fait 17 morts en 2000.

En août 2010, Al-Qaïda avait déjà pris le contrôle de Loder, avant d’en être chassé par les forces armées.

Loder est située à 150 km au nord-est de la ville de Zinjibar, chef-lieu de la province d’Abyane, contrôlée depuis près d’un an par les « Partisans de la Charia », un groupe affilié à Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa).

Al-Qaïda cherche à étendre son influence au Yémen, mettant à profit l’affaiblissement du pouvoir central pendant la contestation du régime de l’ancien président Ali Abdallah Saleh, les rivalités tribales et la contestation des autonomistes sudistes.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×