Aufait Maroc

Baisse de 58% du résultat net part du groupe CDG en 2011

Baisse de 58% du résultat net part du groupe CDG en 2011
Dernière mise à jour le 16/04/2012 à 12:54

Le résultat net part du groupe de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) a accusé, au titre de l’exercice 2011, une baisse de 58% à 801 millions de dirhams (MDH), a indiqué, lundi à Rabat, le directeur général de la CDG, Anass Houir Alami.

Cette baisse est due à la constatation en 2010 d’une plus-value de cession exceptionnelle sur les titres de l’opérateur télécoms Méditel, a expliqué M. Alami lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats annuels de la CDG, précisant, toutefois, que le résultat net part du groupe est en progression de 20% en 2011 « en neutralisant l’opération Méditel ».

Mettant en exergue la diversité qui caractérise le portefeuille CDG, le directeur général a relevé que ces résultats sont imputés également au recul qu’a connu la performance du marché financier au cours de l’année 2011.

M. Alami a profité de l’occasion pour affirmer qu’il était « très confiant en l’avenir » de la station touristique Taghazout, en soulignant que la station Saïdia, qui n’a pas encore rentabilisé les 5 milliards de dirhams (MMDH) investis, recèle le potentiel d’un projet rentable et devrait dégager des bénéfices aux moyen et long termes.

Les résultats consolidés du groupe témoignent, en outre, d’un maintien du produit net bancaire (PNB) à plus de 5 MMDH, avec une contribution plus importante des activités assurances et immobilières, notamment celles de la Société centrale de réassurance (SCR) et la Compagnie générale immobilière (CGI) ayant enregistré respectivement une augmentation de 320 MDH et de 205 MDH.

Quant aux fonds propres consolidés, ils ont enregistré une baisse de 17%, passant de 19,78 MMDH en 2010 à 16,41 MMDH en 2011, ce que M. Alami juge être un « repli mécanique qui reflète l’impact de la chute de l’activité boursière sur le portefeuille détenu par la CDG ».

Le directeur pôle finance, Omar Lahlou, qui a fait une présentation des comptes consolidés du groupe, a fait état d’une forte progression des dépôts de 14% à 59,4 MMDH, ce qui reflèterait, selon lui, le renforcement continu de la relation avec les déposants.

Ainsi, cette amélioration est due notamment à la relance du partenariat avec la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) « via la mise en conformité de ses dépôts et la consolidation du positionnement de la CDG en tant que banquier de référence de la profession notariale », a indiqué M. Lahlou.

Pour leur part, les emplois ont enregistré une hausse de 14% à plus de 72,28 MMDH, contre 63,3 MMDH en 2010. Il s’agit, selon M. Lahlou, d’une structure d’emplois alliant le développement et la création de richesse à la maîtrise du risque.

Par ailleurs, la conférence de presse a constitué l’occasion de passer en revue les perspectives de la CDG dans le cadre du plan « Oufoq 2015″ (horizons 2015), et où le groupe prévoit notamment de contribuer à la modernisation du secteur financier et d’attirer les investissements directs étrangers (IDE), en poursuivant le développement de la banque d’affaires et l’accroissement des modes de financement alternatifs.

Le plan « Oufoq 2015″ s’engage également à accompagner la Vision 2020 pour le secteur touristique, à développer la diversification géographique tout en équilibrant le portefeuille hôtelier (chaîne d’hôtellerie économique) et à renforcer l’offre des zones industrielles et offshoring.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

×