Aufait Maroc

Ligue des champions : Ribéry et Gomez font rêver le Bayern

Ligue des champions: Ribéry et Gomez font rêver le Bayern
Dernière mise à jour le 18/04/2012 à 7:57

Le Bayern Munich, grâce à des buts de Franck Ribéry et surtout Mario Gomez dans la dernière minute, a battu le Real Madrid 2 buts à 1 mardi dans son Allianz Arena, en demi-finale aller de la Ligue des champions.

Le Bayern a préservé son rêve de revenir dans son stade pour la finale du 19 mai contre le vainqueur du duel Chelsea-Barcelone et son invincibilité à domicile face au Real, qu’il a battu pour la 9e fois en 10 confrontations en Bavière (1 nul).

En pénétrant sur la pelouse, les 22 joueurs sont passés sous un porche frappé de l’inscription « Route de Munich », rappelant qu’une des deux équipes reviendra dans cette enceinte après le match retour mercredi prochain à Santiago Bernabeu.

Une entrée que les Ronaldo, Benzema et Özil effectuaient sous les sifflets, avec des chaussures de rechange, un voleur ayant profité de l’échauffement pour dérober quelques paires et des maillots dans le vestiaire madrilène.

Le spectacle entre ces deux ténors du football européen était lancé dans une arène rouge de folie avec un Ribéry hargneux, à l’image d’une équipe bavaroise remontée comme jamais, et un Benzema qui enchaînait des premiers passements de jambes pour une équipe du Real visiblement moins tendue.

« Benz » allumait la première mèche d’une frappe du droit qui contraignait Neuer à la parade (7e). Robben combinait avec Ribéry qui se heurtait à Sergio Ramos avant de s’effondrer dans la surface (15e) sans obtenir le penalty que réclamait tout un stade.

Mais deux minutes plus tard, « Francky » trouvait l’ouverture: un corner de Kroos n’était pas dégagé par Ramos et le plus bavarois des Français héritait du cuir pour le propulser d’une frappe entre une forêt de jambes au fond des filets: 1-0, le public salue son héros.

Le milieu du Bayern, avec Schweinsteiger et Kroos, prenait le dessus sur Xavi Alonso et Khedira, Lahm et Alaba montaient bien en soutien, Robben et même Mario Gomez participaient activement à l’effort défensif privant de ballons Ronaldo, contraint à deux frappes hors du cadres au grand bonheur des supporteurs bavarois.

Le Bayern avait pris le match en main et aurait même pu doubler la mise sur une frappe de Schweinsteiger des 30 m (28e), passée de peu à côté, une accélération de Robben qui ne trouvait personne au centre (29) puis une frappe de Gomez qui forçait Casillas à la parade (40).

La bière pouvait couler à flots dans les travées de l’arène bavaroise à la mi-temps. Mais la joie était de courte durée. Ronaldo, dont la frappe était repoussée par Neuer, héritait d’un nouveau centre de Benzema au deuxième poteau pour remiser sur Özil qui glissait le ballon dans les filets (53).

Un but à l’extérieur qui pourrait peser lourd dans la balance…

Le match devenait plus tendu, avec une distribution de cartons aux madrilènes.

Sous la houlette d’un Ribéry toujours aussi volontaire, le Bayern poursuivait ses assauts. Gomez échouait à trois reprises: il butait sur Casillas (61), manquait le cadre (71 et 73), et s’effondrait dans la surface en hurlant au penalty que lui refusait justement l’arbitre.

Mais le meilleur buteur de la Bundesliga (23 réalisations) était récompensé dans la dernière minute du temps réglementaire: un centre de Lahm et Super Mario lançait sa jambe pour faire trembler pour la deuxième fois les filets madrilènes (90). Son 12e but cette saison en Ligue des Champions!

Le bonheur bavarois était à son comble, terni seulement par une intervention brutale de Marcelo sur Thomas Müller dans le temps additionnel qui valait au Madrilène un avertissement fort justifié.

Après cette première manche d’un classique européen, l’équipe de Jose Mourinho, en quête d’un 10e titre européen, aura à son retour en Espagne le Clasico samedi à Barcelone pour défendre ses quatre points d’avance en tête de la Liga.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

×