Aufait Maroc

Ancelotti : le PSG a « changé d’attitude » avant sa semaine « la plus importante »

Ancelotti: le PSG a « changé d’attitude » avant sa semaine « la plus importante »
Dernière mise à jour le 22/04/2012 à 19:10

« On a complètement changé d’attitude », s’est réjoui l’entraîneur Carlo Ancelotti après le carton contre Sochaux (6-1) dimanche, qui annonce la semaine « peut-être la plus importante » du Paris SG, 2e, qui ira dans une semaine à Lille, chez le 3e.

Q: Qu’est-ce qui a changé en une semaine?

R: « A Auxerre, on avait été suffisants. Là, on a joué en équipe. On a complètement changé d’attitude, celle-ci était bonne. On a très bien conservé la balle, et devant, on a eu beaucoup d’opportunités. Quand on a pris le but, on n’a pas perdu notre confiance et on a continué à jouer. J’espère revoir le même état d’esprit lors des prochains matches. Les joueurs ont retenu les erreurs qu’ils ont faites à Auxerre. On a joué avec de la qualité et du caractère.

Q: Vos trois joueurs devant ont enfin donné l’impression de jouer ensemble…

R: « Ces trois-là ont fait un travail fantastique, ils ont joué de manière simple. Nene a été très bien, il a joué pour l’équipe et marqué deux buts. Il y a aussi eu un très bon Pastore. C’est peut-être son passage sur le banc qui l’a aidé à avoir plus de motivation ».

Q: Ce schéma sans attaquant qui perturbe les défenses est-il une clé de votre fin de saison?

R: Le plus important, c’est d’être habile et de prendre la profondeur. C’est un travail que peut faire un avant-centre, ou d’autres joueurs comme Ménez et Nene. Je pense que Ménez a sa vitesse, et Nene son intelligence pour aller derrière la défense. Tout dépend des caractéristiques des joueurs. Gameiro aussi prend très bien la profondeur, et c’est la raison pour laquelle je l’ai mis à la fin, les adversaires étant fatigués.

Q: L’égalisation vous a-t-elle rappelé de mauvais souvenirs?

R: Sur le but, il y a peut-être une incompréhension entre Alex et Sirigu, mais après, on n’a plus eu aucun problème. Prendre un but quand tu peux en mettre six, ce n’est jamais un souci. On pratique un football offensif, et peut-être que quelquefois, on a des problèmes derrière. J’étais un peu inquiet après ce but car on pouvait perdre un peu de confiance, mais on a continué à jouer et à garder la possession de balle ».

Q: Comment réussir à conserver cet état d’esprit jusqu’à la fin de saison?

R: « Naturellement, on ne doit pas bien jouer seulement un match, mais aussi lors du prochain à Lille, qui sera plus difficile. Mais après un tel match, on a plus de confiance en vue de la suite ».

Q: Le titre reste-t-il envisageable pour vous?

R: « C’est possible, naturellement. Le prochain match est peut-être la clé de la saison. Cela va être une semaine très importante pour les trois équipes de tête. Peut-être même la plus importante de la saison ».

Q: Est-ce anecdotique d’avoir comblé en partie votre différence de buts avec Montpellier?

R: « Non. On a égalisé avec eux à la différence de buts, c’est bon aussi (le Paris SG a encore une différence de buts défavorable d’une unité (28) par rapport à Montpellier (29), NDLR). On a gagné un match important pour le classement ».

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×