Aufait Maroc

Education et Formation : Rabat et Alger signent un mémorandum ce mardi

Education et Formation : Rabat et Alger signent un mémorandum ce mardi
Dernière mise à jour le 23/04/2012 à 13:05

Un mémorandum d’entente sur la formation et l’éducation va être signé, ce mardi à Alger entre le ministère de l’Education nationale Mohammed El Ouafa, en visite de travail en Algérie, avec son homologue Boubker Benbouzid. L’objectif de ce mémorandum est le développement de la coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation entre les deux pays, un acte qui s’inscrit dans le cadre de la relance de la coopération sectorielle entre l’Algérie et le Maroc.

Lundi, Mohammed El Ouafa a été reçu par le ministre des affaires étrangères algérien, Mourad Medelci. A l’issue de leur entretien, M. El Ouafa a confié que la consolidation de la coopération maroco-algérienne, “dans ses dimensions stratégiques”, à même de faire des deux pays des partenaires de poids dans leur environnement immédiat, a été au centre de son entretien avec M. Medelci.

Mohammed El Ouafa a, en outre, rappelé avoir examiné, la veille, avec son homologue algérien, Boubker Benbouzid, les différents volets de coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation et qui feront l’objet d’un mémorandum d’entente qui sera signé mardi.

Coopération sectorielle

De son côté, M. Medelci s’est félicité de la multiplication des visites entre responsables des deux pays, notant que “bientôt, il sera plus facile d’identifier les ministres qui ne se sont pas (encore) rencontrés que l’inverse.”

“Ces rencontres ont été à chaque fois l’occasion de réfléchir ensemble aux voies et moyens de pouvoir relancer la coopération sectorielle. L’approche sectorielle de coopération n’est que la mise en œuvre d’une vision qui est en train de se dessiner et qui est portée par une volonté politique d’aller de l’avant.”

Mourad Medelci, ministre algérien des Affaires étrangères.

Cette vision permettra “de retrouver dans la relation bilatérale sa dimension humaine et stratégique, dans tous les volets qu’on peut donner à ce terme”, a soutenu le chef de la diplomatie algérienne, estimant qu’“eu égard à sa cohérence, cette relation nouvelle peut nous permettre de devenir des partenaires de poids vis-à-vis de tous ceux qui nous entourent”.

Mohammed El Ouafa a entamé, dimanche, une visite officielle de trois jours en Algérie, à l’invitation de son homologue algérien, Boubker Benbouzid.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook