Aufait Maroc

Horani : « Le Maroc a su répondre de manière responsable aux revendications de ses jeunes »

Horani: « Le Maroc a su répondre de manière responsable aux revendications de ses jeunes »
Dernière mise à jour le 26/04/2012 à 16:12

Dans une conjoncture internationale difficile et instable, le Maroc a su répondre de manière responsable aux revendications de ses jeunes, en accélérant le rythme de ses réformes entamées depuis plus d’une décennie, a souligné jeudi à Marrakech, M. Mohamed Horani, président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM).

M. Horani, qui s’exprimait à l’ouverture des travaux du 7ème forum africain des métiers et technologies de la carte Cartes Afrique, a ajouté que le Royaume s’est doté de stratégies sectorielles ambitieuses qui donnent une visibilité claire aux opérateurs marocains et étrangers, rappelant que le Maroc s’est inscrit en toute confiance dans la mondialisation, en signant plusieurs accords de libre-échange lui donnant accès à des marchés de plus d’un milliard de consommateurs.

La logique de développement durable guide l’ensemble de nos actions afin d’offrir à nos générations futures une économie à la fois durablement performante et respectueuse de l’environnement , a-t-il dit, faisant observer que le Maroc ambitionne de faire de ses relations avec les pays africains, un moteur de développement des échanges bilatéraux, mais aussi une force de conquête des marchés tiers dans d’autres pays.

Parmi les projets phares lancés par le Maroc, a-t-il fait remarquer, figure le projet Casablanca Finance City qui constitue une opportunité pour le Royaume de consolider ses atouts stratégiques en termes de stabilité et d’accès à une valeur ajoutée pour le secteur financier, en perspective d’agir en totale synergie avec d’autres acteurs économiques partenaires.

Au sujet de l’industrie du paiement électronique, M. Horani a relever que celle-ci, tout comme l’environnement mondial, est en pleine mutation et que seules les entreprises les plus dynamiques et les plus flexibles pourront se développer dans la nouvelle configuration qui est en train de se construire.

Sur un autre volet, M. Horani a estimé que l’expansion rapide que connait la technologie de la téléphonie mobile fait que le nombre d’utilisateur de mobile a dépassé actuellement le nombre de personnes bancarisées dans plusieurs pays émergents, notant que ces changements permettent une accélération et une démocratisation de l’accès aux services financiers.

M. Fayçal Lakhdiri, vice- président et directeur régional de Mastercard Worldwide- Maroc s’est félicité, pour sa part de la qualité des thématique à débattre lors de ce forum, relevant que la monétique a un impact de taille sur le développement durable des pays africains.

Tout en soulignant que l’Afrique offre des opportunités considérables de croissance pour les institutions financières et monétaires ainsi que pour les acteurs agissant dans ce domaine, il a plaidé en faveur de la conjugaison des efforts de tous pour tirer vers le haut le taux de bancarisation dans ce continent.

Initié conjointement par i-conférences et MasterCard, ce conclave de deux jours, connait la participation de quelque 500 congressistes, dont des experts représentant une trentaine de pays de l’Afrique, d’Asie, d’Europe et de l’Amérique.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×