Aufait Maroc

Bassima Hakkaoui sur la promotion des droits de la Femme : « Une intervention juridique à elle seule ne peut suffire »

Bassima Hakkaoui sur la promotion des droits de la Femme  : « Une intervention juridique à elle seule ne peut suffire »
Dernière mise à jour le 26/04/2012 à 10:36

Une démarche juridique, bien que nécessaire, ne saurait suffire, à elle seule, pour promouvoir les droits de la femme marocaine et préserver ses acquis dont la mise en œuvre bute toujours sur les mentalités, a estimé la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui.

“Aujourd’hui, il y a des sujets où une intervention juridique, à elle seule, ne peut suffire dans la mesure où un encadrement de la société s’avère nécessaire pour éviter toute manipulation de la loi ou mauvaise interprétation de ses dispositions préjudiciables à la femme.”

Bassima Hakkaoui

“Les deux actions doivent se faire en parallèle”, a ajouté la ministre qui s’exprimait en marge de sa participation à Strasbourg (France) à un débat sur l’égalité entre l’homme et la femme à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

Cette stratégie permettra à la femme marocaine “d’exercer sa liberté en harmonie avec son environnement et sa culture, sachant que la plupart des pratiques de la société relèvent de l’usage et coutumes”, a-t-elle insisté, commentant les conclusions du nouveau rapport de l’APCE sur la situation de la femme au Maroc, qui plaide pour des mesures législatives “fortes et efficaces”.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité nationale et mondiale.

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

×