Aufait Maroc

Joe Biden défend le droit de la Turquie d’adhérer à l’UE

Joe Biden défend le droit de la Turquie d’adhérer à l’UE
Dernière mise à jour le 27/04/2012 à 20:32

Le vice-président américain, Joe Biden, a défendu vendredi le droit de la Turquie d’entrer à l’Union européenne (UE), tout en critiquant les pays européens qui s’opposent encore à une adhésion pleine et entière d’Ankara à ce groupement régional.

« Tout comme le président, j’ai été très critique envers certains de nos alliés européens pour ne pas avoir admis pleinement la Turquie (…) comme une partie de l’Europe », a dit M. Biden devant des membres de la communauté américano-turque, à l’occasion d’une rencontre de levée de fonds pour la campagne de réélection de Barack Obama.

Qualifiant Ankara de l' »un des alliés les plus essentiels » de Washington dans la région, le vice-président américain a souligné que la Turquie constitue la « porte d’entrée et la charnière entre l’Orient et l’Occident, chose qui lui donne une influence sans égal ».

Evoquant, par ailleurs, la crise en Syrie, M. Biden a relevé la concordance des points de vue et des positions entre les gouvernements américains et turcs sur cette question et les moyens de la résoudre.

La Turquie a entamé en 2005 des négociations avec les pays européens en vue de son entrée à l’UE, mais ces discussions continuent de buter sur plusieurs problèmes politiques, en particulier la question chypriote.

Certains pays européens comme la France, l’Allemagne et l’Autriche restent, toutefois, réticents quant à une pleine adhésion de la Turquie à l’UE, se disant plutôt favorables à un partenariat avec ce pays musulman à la charnière entre l’Europe et l’Asie.

A lire aussi...