Aufait Maroc

Google fait l’objet d’enquêtes des régulateurs d’Argentine et de Corée du Sud

Google fait l’objet d’enquêtes des régulateurs d’Argentine et de Corée du Sud
Dernière mise à jour le 28/04/2012 à 8:26

Le géant américain de l’internet Google a confirmé vendredi que ses services de recherche sur internet et de publicité en ligne faisaient l’objet d’enquêtes des régulateurs en Argentine et en Corée du Sud.

« La Commission argentine de la concurrence vient de nous informer qu’elle menait une enquête préliminaire sur nos services de recherche et de publicité par internet, et nous serons bien entendu heureux de répondre à leurs questions », a commenté un porte-parole de Google dans un courriel.

Jeudi, la Commission américaine du commerce avait révélé avoir embauché une ex-procureur du département américain de la Justice, Beth Wilkinson, pour mener une enquête cherchant à déterminer si Google aurait abusé de sa position dominante dans les moteurs de recherche par internet.

L’an dernier, les régulateurs américains avaient lancé une enquête sur ces deux activités lucratives de Google, une démarche qui pourrait présenter la plus sérieuse difficulté juridique jamais rencontrée jusqu’alors par le géant de l’internet.

Une ligne dans le dernier rapport trimestriel de Google indiquait que la Commission nationale de protection de la concurrence d’Argentine et la Commission pour l’équité commerciale de Corée du Sud avaient ouvert des enquêtes « sur certaines (de ses) pratiques ».

Google a précisé que l’enquête sur ses activités en Corée du sud avait démarré l’an dernier, et qu’il collaborait avec les autorités.

Le groupe californien a attiré de plus en plus d’attention de la part des régulateurs aux Etats-Unis et en Europe au fur et à mesure de sa transformation de start up de l’internet en géant du secteur.

S’il a élargi son offre au fur et à mesure des années à des services tels que la géolocalisation, les voyages, les achats ou des systèmes opérationnels pour téléphones mobiles et tablettes électroniques, Google gagne toujours l’essentiel de ses revenus grâce à la publicité.

Aussi, les enquêtes sur cette activité centrale sont-elles vues par les analystes comme posant un risque potentiellement sérieux pour l’entreprise.

A lire aussi...