Aufait Maroc

Le Pakistan en alerte à la veille du 1er anniversaire de la mort de Ben Laden

Le Pakistan en alerte à la veille du 1er anniversaire de la mort de Ben Laden
Dernière mise à jour le 01/05/2012 à 13:42

Le Pakistan était en alerte mardi à la veille du premier anniversaire de la mort d’Oussama Ben Laden, tué lors d’un raid américain dans le nord du pays, craignant notamment des attentats de groupes islamistes locaux alliés à Al-Qaïda.

« Il a été demandé aux forces de sécurité de faire preuve d’une vigilance accrue à la veille de cet anniversaire », a déclaré à l’AFP un responsable pakistanais sous couvert d’anonymat.

« Elle sont en alerte à un niveau élevé, et ont ordre de faire très attention car c’est une journée importante », a-t-il ajouté.

Plusieurs ambassades occidentales à Islamabad ont de leur côté prévenu leurs ressortissants des risques d’attentats possible à cette occasion, voir leur ont conseillé, comme chez les Américains, de limiter leurs déplacements et d’éviter les lieux publics.

L’an dernier, dans les jours qui avaient suivi la mort de Ben Laden, une série d’attentats sanglants avaient fait plusieurs dizaines de morts dans le pays. Ils avaient été revendiqués par le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), le principal mouvement rebelle du nord-ouest du Pakistan, un allié d’Al-Qaïda.

Ben Laden a été tué par les forces spéciales américains à Abbottabad, paisible ville sur les contreforts de l’Himalaya, dans une maison située à quelques centaines de mètres seulement de la plus grande académie militaire du pays, renforçant les soupçons de collusion entre l’armée pakistanaise, qui a toujours nié avoir eu connaissance de sa présence, et les réseaux islamistes.

Islamabad a depuis mis en place une commission d’enquête sur cette affaire qui n’a à ce jour publié aucune conclusion.

Un an après, le Pakistan abrite toujours plusieurs des suspects de terrorisme les plus recherchés par les Américains, dont le successeur de Ben Laden à la tête d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, ainsi que le chef des talibans afghans, le mollah Omar, selon des sources sécuritaires concordantes.

Le raid américain fatal à Ben Laden, lancé sans prévenir Islamabad, a contribué, avec d’autres incidents, à détériorer gravement les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan, leur allié clé dans la région depuis la fin 2001.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

×