Aufait Maroc

Logement social : Lancement du projet « Bayti Sakane »

Logement social : Lancement du projet « Bayti Sakane »
Dernière mise à jour le 02/05/2012 à 15:20

Les travaux de réalisation du projet intégré d’habitat social “Bayti Sakane” ont été lancés lundi par le Roi dans la commune rurale de Beni Yakhlef relevant de la préfecture de Mohammedia.

Ce projet, qui mobilise des investissements de l’ordre de 240 millions de dirhams, porte sur la construction de 1.251 logements sociaux à 250.000 Dh.

Destiné à contribuer à la résorption du déficit en logements dans la préfecture de Mohammedia, à la lutte contre l’habitat insalubre et à l’émergence de nouveaux pôles urbains, le projet “Bayti Sakane” prévoit également la construction de 158 commerces, d’un complexe sportif, d’un centre socio-éducatif, d’une mosquée et de divers équipements de proximité.

70.000

C’est le nombre d’unités de logement social autorisées dans la région du Grand Casablanca dans le cadre du programme national de logement social à 250.000 Dh, selon le gouverneur, directeur de l’agence urbaine de Casablanca, Mohamed Aouzai.

La concrétisation du programme national d’habitat social à 250.000 Dh dans la région du Grand-Casablanca, qui inclut ce projet, s’est traduite au niveau de la préfecture de Mohammedia par l’autorisation de neuf projets, dont 7 dans la commune rurale de Beni Yakhlef, un dans la municipalité de Mohammedia et un autre dans la commune rurale de Ain Harrouda.

Les projets autorisés s’étalent sur une superficie de 26 hectares et produiront, à terme, 5.652 logements, dont 5.155 logements sociaux d’une valeur unitaire de 250.000 dirhams et 497 logements de mixité sociale. Ces projets contribueront, en outre, à la création de 22 équipements dont 15 publics et 7 privés.

Pour rappel, un guichet unique a été mis en place pour faciliter et activer les procédures d’autorisation tout en respectant les règlements juridiques et urbanistiques afin d’assurer le succès du programme national intégré d’habitat social dans la région du Grand-Casablanca.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda