Aufait Maroc

Edito : Un nouveau pacte social

Edito : Un nouveau pacte social
Dernière mise à jour le 02/05/2012 à 17:35

Le salaire minimum marocain est le plus élevé d’Afrique. Aujourd’hui, dans les zones urbaines, il atteint 220 euros par mois. Il est plus élevé que celui de la Tunisie de 30 à 40%. En Chine, dans les zones les plus chères de Shanghai et Pékin, le salaire minimum ne dépasse pas 130 euros.

On aurait pu dire que le Maroc, par rapport à ces pays d’Afrique ou d’Asie, peut se permettre d’avoir une main d’œuvre plus chère qu’il compense par sa proximité de l’Europe, son principal marché.

Mais en Europe, il y a aujourd’hui de nombreux pays ayant des salaires minimum du même niveau que celui du Maroc ou même plus faible, tout en étant encore plus proche des marchés européens. Parmi ceux-ci, la Bulgarie avec 138 euros, la Roumanie avec 161 euros, la Lituanie avec 231 euros, la Pologne avec 336 euros.

Malgré ce positionnement inconfortable au niveau du coût de la main d’œuvre, nos politiques ont tous promis de revaloriser les salaires, et bientôt le smig devrait augmenter de 25%. De plus en plus, nous perdons cet avantage qu’on avait d’être un pays à bas coût de main d’œuvre. Pour préserver l’attractivité du Maroc aussi bien pour les investisseurs étrangers que pour les investisseurs nationaux, il faut apporter d’autres améliorations crédibles à l’environnement des affaires.

Tous les investisseurs accepteraient assez facilement une augmentation des salaires contre plus de flexibilité du travail, plus de protection judiciaire, plus de transparence et d’équité dans les affaires et une baisse de la corruption. On pourrait imaginer un contrat programme entre la CGEM, le Gouvernement et les syndicats pour mettre en place tout cela…

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×