Aufait Maroc

Note d’information du HCP du 3 mai 2012 : Le chômage remonte à 10% à fin mars

Note d’information du HCP du 3 mai 2012 : Le chômage remonte à 10% à fin mars
Dernière mise à jour le 03/05/2012 à 14:06

Selon la note d’information du Haut-commissariat au Plan du 3 mai 2012, la population active à fin mars 2012 serait de 11.428.000 actifs, soit une baisse de 0,1% par rapport à mars 2011. Rappelons que dans la note du HCP du 2 février 2012 la population active était de 11.629.000 actifs en décembre 2011. En décembre 2010 elle était de 11.402.000 actifs.

Évolution des populations actives et inactives à fin mars 2012

De décembre 2010 à mars 2012 on constate une faible augmentation des actifs (+26.000) globalement. Mais entre décembre 2010 et décembre 2011, l’augmentation passe à 227.000 actifs.

200.000

Finalement en seulement trois mois, de décembre 2011 à fin mars 2012, le nombre des actifs a chuté de plus de 200.000 postes!

Corrélativement à ces variations des actifs, les inactifs ont augmenté de  187.000 de décembre 2010 à décembre 2011, et leur nombre a littéralement explosé en trois mois, passant à 273.000 inactifs en plus entre décembre 2011 et mars 2012. Au total sur ces deux périodes additionnées, (décembre 2010 à mars 2012), le nombre d’inactifs a augmenté de 461.000 personnes.

De plus sur cette même période, la population totale ayant plus de 15 ans a augmenté de 487.000 personnes.

Comportement de l’emploi depuis 2009

Les mouvements de population avancés dans les notes d’information du HCP font ressortir de très grande fluctuations sur les différentes catégories d’emploi, suivant les activités, les secteurs -urbain ou rural-, et la nature de l’emploi rémunéré ou non rémunéré.

En reprenant l’historique des rapports du HCP de 2009 à aujourd’hui, la création nette d’emploi a été de 121.000 entre décembre 2009 et décembre 2010, de 160.000 entre décembre 2010 et décembre 2011, pour finalement s’effondrer avec une perte nette d’emplois de 212.000 postes en seulement trois mois entre décembre 2011 et mars 2012.

Pertes d’emploi importantes dans l’agriculture et le BTP

Selon le dernier rapport du HCP, d’importantes pertes d’emplois sont observées dans les secteurs de l’agriculture, forêt et pêche, et des BTP, entre mars 2011 et mars 2012:

• “L’agriculture, forêt et pêche” perd 157.000 emplois, exclusivement des emplois non rémunérés, soit une baisse de 3,7% du volume d’emploi du secteur.

• Les BTP perdent 42.000 postes d’emplois, dont 11.000 non rémunérés, soit une baisse de 3,7% de leurs effectifs.

• En revanche, les “services” ont créé 47.000 postes d’emplois (création de 69.000 postes rémunérés et perte de 22.000 postes non rémunérés), soit une hausse de 1,2%.

• Le secteur de l’ “industrie y compris l’artisanat” a créé 39.000 postes (+52.000 postes rémunérés et – 13.000 postes non rémunérés), soit +3,1%.

• Les “activités mal désignées” ont enregistré 4.000 nouveaux postes.

Hausse du chômage accompagnée d’un recul du sous emploi

Quant au taux de chômage, il était de 8,5% en décembre 2011 contre 9,9% à fin mars 2012, soit une augmentation de 140.000 chômeurs en 3 mois.

La population active en chômage s’est accrue de 9% au niveau national, passant de 1.037.000 au premier trimestre de l’année 2011, à 1.130.000 chômeurs au même trimestre de l’année 2012, soit 93.000 chômeurs en plus (64.000 en milieu urbain et 29.000 en milieu rural).

9,9%

Le taux de chômage est passé de 9,1% en mars 2011, à 8,5% en décembre 2011 puis à 9,9% fin mars 2012.
Selon le milieu de résidence, il est passé de 13,3% en mars 2011 à 14,4% en mars 2012 en milieu urbain, et de 4,3% à 4,8% en milieu rural.

Les hausses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées, en milieu urbain, parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+3,5 points), les femmes (+2,4 points) et parmi les adultes âgés de 25 à 34 ans (+2,0 point). En milieu rural les hausses ont touché les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+1,4 point) et les sans diplôme (+1,0 point).

Concernant le profil de la population active en chômage, quatre chômeurs sur cinq sont des citadins, deux sur trois des jeunes âgés de 15 à 29 ans, un sur quatre est diplômé de niveau supérieur, un sur deux est primo-demandeur d’emploi et près de deux sur trois chôment depuis plus d’une année.

Par ailleurs 27,2% des chômeurs se sont retrouvé dans cette situation suite à l’arrêt de l’activité de leur établissement ou à leur licenciement; 20,2% suite à l’obtention d’un diplôme, et 16,2% suite à l’arrêt des études sans avoir de diplôme.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

×