Aufait Maroc

Point de vue : Quel punch !

Point de vue : Quel punch !
Dernière mise à jour le 03/05/2012 à 15:16

Au Maroc, le football est roi et éclipse médiatiquement bien d’autres disciplines sportives dans lesquelles les athlètes nationaux excellent, mais sans disposer de la vitrine médiatique qui convient.

C’est le cas de la boxe, qui profite du tournoi africain qualificatif aux Jeux Olympiques de Londres qui se déroule à Casablanca depuis le 28 avril et jusqu’au 5 mai courant, pour avoir la part belle sur le petit écran et dans quelques supports médiatiques nationaux.

On découvre ainsi que dans la boxe, le Maroc a ses pugilistes qui ont du punch leur permettant de rayonner sur la scène continentale et internationale comme l’illustre la qualification aux JO de Londres 2012, de six de nos boxeurs: Badr-Eddine Haddioui (-75 kg), Aboubakr Seddik Lbida (-56 kg), Ahmed Barki (-81 kg), Abdelali Daraa (-49 kg), Mehdi Khalsi (-69 kg) et Abdelhak Aâtakni (-64 kg).

Et ce n’est pas fini! La délégation marocaine pour les prochains JO pourrait encore s’étoffer car le tournoi qualificatif continue jusqu’au 5 mai, et pourrait, pourquoi pas, atteindre voire dépasser la meilleure représentation nationale à cette compétition (10 boxeurs aux Jeux de Pékin)?

Mais si elle n’est finalement composée que de ces six boxeurs qui ont déjà composté leur ticket, la coupe ne serait pas à moitié pleine. Bien au contraire, le Maroc sera bien représenté en boxe, et on peut se prendre à rêver de médaille, comme à Barcelone en 1992 lorsque Mohammed Achik était monté sur la deuxième marche du podium, et comme à Sydney en 2000 où Tamsamani était médaillé de bronze.

Toutes ces performances méritent une bonne presse pour ces pugilistes qui ne sont pas bien connus du public marocain. Suivre médiatiquement et régulièrement ces champions, serait une vitrine qui ouvrirait la porte des sponsors à ces athlètes de haut niveau qui souffrent souvent du manque de moyens nécessaires pour faire apprécier leur art et leur classe.

Mais ce manque de visibilité médiatique n’est pas inhérent à la boxe. C’est également le cas du tennis où le Maroc est très régulièrement champion d’Afrique dans les petites catégories. Le cas également du karaté… et même de l’escrime, une discipline dans laquelle le Maroc sera représenté aux JO de Londres par deux escrimeurs: Ali Xavier et Abdelkarim El Houari.

En attendant de faire plus de place à ces sportifs nationaux qui obtiennent de bons résultats dans l’ombre, encourageons donc nos pugilistes en lice pour la qualification aux Jeux de Londres parce qu’ils ont du punch.

Et quel punch !

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×