Aufait Maroc

Mort d’Adam Yauch co-fondateur des Beastie Boys et pionnier du hip-hop

Mort d’Adam Yauch co-fondateur des Beastie Boys et pionnier du hip-hop
Dernière mise à jour le 04/05/2012 à 21:17

Adam Yauch, un des fondateurs du groupe américain Beastie Boys, pionnier du hip-hop, est mort vendredi à 47 ans, après s’être battu pendant trois ans contre un cancer, provoquant une vague d’hommages de la part d’artistes et d’anonymes du monde entier sur internet.

Plus connu sous son nom de scène « MCA », « le musicien, rappeur, militant et cinéaste » Adam Yauch « est mort dans sa ville natale de New York ce matin après un combat de près trois ans contre la cancer », ont indiqué les agents du groupe dans un communiqué après l’annonce de sa disparition sur des sites de presse.

L’artiste souffrait d’une tumeur des glandes salivaires, qui avait obligé le groupe à reporter une tournée en 2009 et à retarder leur dernier album, « Hot Sauce Committee Part Two », sorti en 2011 avec deux ans de retard.

Il laisse derrière lui son épouse et leur fille.

Il laisse aussi un héritage musical impressionnant avec des albums qui auront marqué l’histoire du hip-hop et toute une génération. En plus de trente ans de carrière, les Beastie Boys ont vendu 40 millions d’albums.

Originaire de Brooklyn, MCA, dont la silhouette élancée évoluait le plus souvent derrière une basse ou un clavier, avait fondé les Beastie Boys en 1979 avec ses amis Mike Diamond, dit « Mike D », et Adam Horowitz, « Ad-Rock ». Le groupe, qui jouait à l’origine du punk, avait progressivement évolué vers le hip-hop dans les années 1980.

En 1986 ils sortaient « Licensed to Ill » avec le tube festif et rageur « (You Gotta) Fight For Your Right (To Party!) ». Cet opus sera l’album de rap le plus vendu de la décennie et le premier à se classer numéro un des ventes, indique le magazine Rolling Stone.

Plus tard, il y aura l’album « Ill communication » et sa pépite, le plus grand tube du groupe, « Sabotage », ou encore le plus électronique « Hello Nasty » et son hit grinçant « Intergalactic ».

Le groupe aux trois Grammys, la récompense la plus prestigieuse de la musique aux Etats-Unis, aura aussi marqué l’histoire du clip avec ses réalisations loufoques et burlesques comme la vidéo de « Sabotage » réalisée par Spike Jonze.

Après avoir chapoté la réalisation de plusieurs clips du groupe, MCA avait produit des documentaires dont « Exit Through The Gift Shop » (« Faites le mur », en France), sur l’art urbain, qui avait été nommé aux Oscars en 2011.

L’annonce de la mort de MCA suscitait vendredi les réactions émues de célébrités et d’anonymes sur internet. Sur Twitter, le « hashtag » #RIPMCA (repose en paix MCA) faisait partie des mots clés les plus utilisés en milieu de journée.

« Repose en paix MCA, tu es une légende et un pionnier », a écrit une autre légende du rap, Snoop Dogg, sur Twitter.

« C’est une nouvelle tellement triste », a déclaré le chanteur britannique Boy George sur Twitter. MCA fait « partie de l’histoire du hip-hop. Repose en paix ».

« Repose en paix MCA. Tu es une légende (…). Lenny », a renchéri le chanteur américain Lenny Kravitz.

« Anéanti d’apprendre la mort d’Adam Yauch. C’était un vrai pionnier artistique. Mes pensées et prières vont à sa famille et ses proches », a insisté le chanteur et acteur Justin Timberlake.

En France, le cinéaste Mathieu Kassovitz a tweeté: « le hip-hop vient de mourir. Repose en paix Adam ».

Yauch était aussi connu pour ses prises de position politique. Ce végétarien militait pour la défense des Tibétains, cause pour laquelle il avait organisé des concerts de soutien, rappelle le site internet spécialisé sur les célébrités TMZ.

A lire aussi...