Aufait Maroc

Au Maroc, le coeur bat vraiment à gauche pour la France

Au Maroc, le coeur bat vraiment à gauche pour la France
Dernière mise à jour le 06/05/2012 à 11:53

Sans attendre le résultat du scrutin présidentiel de dimanche en France, un des principaux journaux marocains s’est clairement prononcé pour le candidat socialiste François Hollande tout en lançant une violente diatribe contre le président sortant Nicolas Sarkozy.

« Le coeur de l’opinion publique marocaine, dans le royaume ou en France, bat pour la gauche », écrit dans son édition du week-end l’éditorialiste du quotidien Akhbar al Youm.

Sous le titre « Un renard proche de la chute », l’éditorial note que les Marocains souhaitent que les électeurs français sanctionnent Nicolas Sarkozy qui applique une politique d’extrême droite en jouant la carte de l’immigration dans sa campagne, et en faisant de l’islam un épouvantail ».

« Sarkozy est le plus grand hypocrite que la France ait connue », souligne dans sa tribune le directeur du journal Toufic Bouichrine, qui évoque notamment les relations du président de droite avec l’ex-dictateur libyen Mouamar Kadhafi.

« Depuis l’arrivée de la droite au pouvoir, il y a 18 ans, la France des libertés et des lumières ne cesse de soutenir sans réserve les dictatures arabes et africaines, gardant le silence sur les violations des droits de l’homme au Machrek et au Maghreb pour satisfaire des intérêts étroits », ajoute-t-il.

« Nous ne nous attendons pas à ce que la France se transforme en ONG humanitaire au-delà de ses frontières (…) mais seulement qu’elle considère ses intérêts avec les peuples tout en défendant ses principes et ses intérêts, comme le font d’autres pays européens », poursuit-il.

La communauté marocaine en France est la deuxième plus importante avec près d’un million de personnes dont un grand nombre détient la double nationalité, tandis que le royaume est terre d’accueil de quelque 40.000 résidents français.

Le Maroc est aussi le seul pays du Maghreb où les Français votent traditionnellement plutôt à gauche.

Les journaux marocains, qui s’intéressent tous de très près à la France, bouclent trop tôt pour publier des commentaires lundi sur l’élection française.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda