Aufait Maroc

Les Français du Maroc basculent à gauche, Hollande élu avec 55,13% des voix

Les Français du Maroc basculent à gauche, Hollande élu avec 55,13% des voix
Dernière mise à jour le 07/05/2012 à 12:11

Les ressortissants français établis au Maroc ont voté à 53% en faveur du candidat socialiste François Hollande, vainqueur de la présidentielle de dimanche, obtenant une large majorité à Rabat et Casablanca, et un plébiscite à Oujda, avec un score de 82,33%.

Selon les résultats de la 9e circonscription des Français de l’étranger englobant le Maroc, rendus publics lundi par le Quai d’Orsay, quelque 9.415 Français établis au Maroc ont voté pour Hollande contre 7664 électeurs pour le président sortant Nicolas Sarkozy (44,87%), sur un total de 30.056 inscrits.

Si Hollande a recueilli sa majorité à Rabat, Casablanca, Tanger, Fès, Meknès et Oujda, les Français d’Agadir et de Marrakech ont, pour leur part, voté massivement Nicolas Sarkozy, qui a recueilli son plus haut score dans un des trois bureaux de vote de la ville ocre (60,23%).

Au premier tour, le 22 avril, Nicolas Sarkozy était arrivé en tête, avec 5.680 voix, mais ne devançait M. Hollande que de 58 voix, à 5.632. Le réservoir des voix de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche (3e au 1er tour, avec 1.945 suffrages) a apparemment joué en faveur du candidat socialiste.

Lors de la dernière élection présidentielle de 2007, le président Sarkozy avait obtenu 51,9% des voix au Maroc, contre 48,1% pour l’ex-candidate socialiste Ségolène Royale.

53,05% de l’ensemble des Français de l’extérieur pour Sarkozy

Sur le total de la 9e circonscription des Français de l’étranger, regroupant les pays du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest, M. Hollande est également en tête avec 61,68% des suffrages.

Avec 30.056 Français et binationaux inscrits, le Maroc représente près du tiers de l’électorat de cette circonscription (98.811 électeurs). Par ailleurs, le président sortant Nicolas Sarkozy obtient 53,05% des voix de l’ensemble des Français de l’étranger tous continents confondus.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

×