Aufait Maroc

Prêt français de 180 millions euros à l’OCP

Prêt français de 180 millions euros à l’OCP
Dernière mise à jour le 10/05/2012 à 15:06

L’Agence française de développement (AFD) a accordé un prêt de 180 millions d’euros à l’Office chérifien des phosphates (OCP) pour « soutenir la stratégie du groupe dans le domaine de l’eau », ont déclaré jeudi à Casablanca les signataires de cette convention.

« Le prêt financera ainsi en partie les usines de dessalement prévues à Jorf Lasfar et Safi, les stations d’épuration d’eau de Khouribga, Youssoufia et Ben Guérir, et les systèmes d’adduction et de distribution d’eau », a indiqué Mostafa Terrab, le PDG du groupe OCP, en présence du nouvel ambassadeur français à Rabat, Charles Fries.

« Le fait que l’AFD soutienne tout un programme de développement de l’OCP sans exigence de garantie de l’Etat est un gage de confiance », a précisé M. Terrab, dans une déclaration à l’AFP en marge de cette signature.

L’OCP, premier partenaire de l’AFD

L’AFD a déjà accordé en 2009 à l’OCP un financement de 240 millions d’euros pour le financement du minéroduc entre Khouribga et Jorf Lasfar.

« L’OCP est le premier partenaire de l’AFD de par le monde avec 10% des fonds propres de l’établissement », a souligné pour sa part Joel Daligault, le responsable de l’AFD au Maroc, présent lors de la signature.

Les seules exportations de phosphates et leurs dérivés constituent près du tiers des ventes du Maroc à l’étranger. Les exportations de phosphates et dérivés ont bondi de 31,8% en 2011.

L’OCP emploie directement plus de 20.000 personnes, selon les chiffres fournis jeudi par ses responsables.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

[newsletter_signup_form id=0]

×