Aufait Maroc

2ème journée de la 11ème édition du Festival Mawazine Rythmes du monde : Voyage au pays des mille couleurs

2ème journée de la 11ème édition du Festival Mawazine Rythmes du monde : Voyage au pays des mille couleurs
Dernière mise à jour le 19/05/2012 à 23:51

La foule ne s’y est pas trompée qui est venue en masse à l’OLM Souissi assister à la prestation mémorable de Pitbull. « Je suis très touché d’être parmi vous », a notamment tonné la star devant des milliers de personnes. Il n’a pas manqué de rendre hommage à son ami marocain Red One avec lequel il a collaboré et qui « lui a tant parlé du Maroc ».

De l’énergie sur toutes les scènes

Régulièrement en tête des charts, le chanteur d’origine cubaine a enflammé le public en reprenant ses plus grands tubes face à des fans conquis par sa voix chaude et son style à la croisée du groove, du R&B et de la dance. A la clé : un concert inoubliable et un pur moment de plaisir !

Venu spécialement d’Australie, le groupe Yolanda Be Cool a pris le relais, plongeant la foule dans un mélange détonnant et original entre musique électro, house et swing.

Au Théâtre National Mohammed V, les amoureux de musique disco avaient rendez-vous avec la légende Gloria Gaynor. Habituée du Maroc où elle se rend régulièrement, la star a déclaré être « très heureuse de se produire à Rabat « . Subjugué par son énergie, le public a savouré sa prestation magistrale et repris à l’unisson les meilleurs titres de son répertoire.

Cheikh Lô met le feu au Bouregreg

L’ambiance était tout aussi chaude au Bouregreg. Dans ce fief de la musique africaine, les spectateurs n’avaient d’yeux que pour le Sénégalais Cheikh Lô, l’un des meilleurs représentants de la scène régionale. A l’occasion de son premier concert à Rabat, le musicien a lancé un message d’espoir à l’attention du public. « Le Maroc est un pays qui possède une relation de longue date avec le Sénégal et je souhaite que cette fraternité dure encore”, a-t-il souligné, concluant son intervention en criant “Vive Mohammed VI”. Acclamée par la foule, la star a livré une prestation très applaudie avec des compositions teintées de rythmes Mbalax et cubains.

Mokhtar, Outlandish, houassa, Fadel…

Investie par des artistes marocains, la scène de Salé a elle aussi été un haut-lieu du métissage musical. “Je suis né au Maroc et c’est toujours quelque chose de spécial pour moi d’être ici. C’est énorme !”, a expliqué Mokhtar Samba, très ému de se produire devant le public de Mawazine. Mêlant rythmes africains et mélopées bédouines, le répertoire du percussionniste maroco-sénégalais a envoûté l’assistance. Auparavant, c’est l’énergie brute du groupe Haoussa, précurseur du punk au Maroc, qui a déchainé la foule. Figure du rap marocain au Danemark, le groupe Outlandish a à son tout conquis l’auditoire, les spectateurs sautant à pieds joints aux sons d’une musique hip-hop et R&B.

A l’espace Nahda, la scène panarabe était représentée par deux figures de la musique libanaise. Subjugué par la voix de Fadel Chaker, le public a repris en chœur les chansons de la star, applaudissant auparavant la prestation très attendue de Yara. Considérée comme l’une des plus belles voix du Liban, la chanteuse a confié être “très touchée d’être au Maroc, un pays qui compte beaucoup pour moi et que j’aime énormément.”

Plus tôt, c’est le chanteur Mohamed Jbali qui a enflammé la salle Bahnini. Véritable sommité en Tunisie et dans le monde arabe, le jeune homme au timbre de velours a séduit des milliers de personnes avec un répertoire de superbes balades amoureuses.

Au Chellah, c’était la chanteuse Farida Mahwash qui était au centre de toutes les attentions Considérée comme l’équivalent afghan d’Oum Kalthoum, présente pour la première fois au Maroc, la diva à la voix puissante et ensorceleuse a ému l’assistance avec ses compositions très élaborées, inspirées des ragas indiens et des formes traditionnelles de son pays.

La magie de Mawazine a également investi les rues de Rabat où quatre compagnies ont ébahi les visiteurs. Pour leur plus grand plaisir les enfants et les adultes ont pu admirer la troupe de danse contemporaine 2k-Far, les équilibristes de Casa Akrobate, les Troubadours du Radjastan et les danseuses de la compagnie Yourguis.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda