Aufait Maroc

Exposition “Alec Monopoly. Catch me if you can” : L’univers du street art à Casablanca

Exposition “Alec Monopoly. Catch me if you can” : L’univers du street art à Casablanca
Dernière mise à jour le 30/05/2012 à 18:17

Voilà certainement une exposition qui promet son lot d’originalité. Alec Monopoly, jeune New-yorkais installé à Los Angeles, et qui a fait du street art son moyen d’expression artistique, expose à Casablanca, à la Galerie 38.

Alec Monopoly trace son chemin artistique en compagnie d’un personnage que tous les joueurs de Monopoly connaissent bien: souvenez-vous, c’est ce petit vieux à la moustache blanche, en costard et coiffé d’un haut de forme, qui semble plein d’entrain, qui sort la tête et écarte les bras à travers le deuxième O de Monopoly, au milieu du tapis de jeu…

L’artiste, qui a carrément pris le pseudonyme de cette mascotte, met donc en scène dans ses réalisations, ce petit personnage, offrant ainsi à travers ses œuvres une satire du capitalisme sauvage. Mais ce n’est pas tout, car l’artiste dépeint également des icônes pop comme Jack Nicholson, Robert de Niro ou Mickael Jackson, appuyant son travail sur la force visuelle de ces figures populaires dans lesquelles chacun peut s’identifier. Et en effet, qui de mieux que cet artiste, un des plus talentueux de sa génération, pour représenter le street art, forme d’expression artistique éloignée des schémas académiques traditionnels, et qui suscite l’engouement d’un public de plus en plus large?

Des œuvres casablancaises inédites

Avec “Alec Monopoly. Catch me if you can”, la galerie 38 propose aux visiteurs de découvrir des œuvres inédites que l’artiste a réalisées spécialement pour son public marocain alors qu’il était en résidence artistique à Casablanca en août 2011 et mai 2012.

Présent dans l’environnement urbain de Londres, New York, Los Angeles ou encore Berlin, Alec Monopoly a également réalisé plusieurs expositions, que ce soit à Miami, Los Angeles ou Londres. Son art, où cohabitent malice et humour, en a déjà séduit plus d’un, tel que l’acteur Adrien Brody qui reconnaît que “ses icônes et ses affichages incontournables dans les rues de New York et de Los Angeles m’ont fait sourire plus d’une fois”.

Depuis 2008, date à laquelle Alec Monopoly s’est entièrement consacré au street art, l’artiste a su s’imposer sur la place et s’entourer des plus grands à l’instar du photographe de renommée internationale, Michel Comte, avec qui il travaille sur une réinterprétation de Madame Butterfly, ou de la Paramount Pictures qui a fait appel à ses talents pour concevoir un nouveau logo.

Infos pratiques

Exposition “Alec Monopoly. Catch me if you can”
Lieu: La Galerie 38 – 38 Route  d’Azemmour
Date: du 7 juin au 5 juillet

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité nationale et mondiale.

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

×