Aufait Maroc

Gilles Pargneaux : « Nous soutenons la position légitime du Maroc concernant Christopher Ross »

Gilles Pargneaux: « Nous soutenons la position légitime du Maroc concernant Christopher Ross »
Dernière mise à jour le 06/06/2012 à 13:29

Le Groupe d’amitié UE-Maroc au Parlement européen (PE) « soutient » la décision du Royaume de retirer sa confiance à l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, a affirmé, mercredi à Bruxelles, son président Gilles Pargneaux.

« Nous soutenons la position légitime du Maroc concernant Christopher Ross pour indiquer qu’effectivement il y avait une défiance » compte-tenu des dérives relevées dans son dernier rapport sur le Sahara », a souligné M. Pargneaux, lors d’une rencontre du président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab, avec le Groupe d’amitié UE-Maroc au PE.

M. Pargneaux a également exprimé la conviction du Groupe d’amitié UE-Maroc au PE que le « plan marocain d’autonomie au Sahara constitue la meilleure des solutions à ce conflit, car il permettra non seulement de sécuriser le Sahara, mais l’ensemble de la région du Sahel qui connait aujourd’hui beaucoup de problèmes ».

De même, la proposition marocaine d’accorder une autonomie au Sahara est de nature à favoriser le développement économique des provinces du Sud du Royaume, chose que « j’ai moi?même constatée en étant récemment sur place à Laâyoune, et ce, à la faveur aussi bien des efforts déployés par le Maroc que grâce au partenariat entre le Royaume et l’UE », a ajouté le député européen.

M. Pargneaux a, dans ce sens, souligné l’importance de « défendre toujours et encorne le plan marocain d’autonomie au Sahara au sein du Parlement européen » car, a-t-il expliqué, « la position marocaine est juste, non seulement pour des raisons liées aux droits de l’Homme, mais également pour des considérations en rapport avec le développement économique et social qui profitera à l’ensemble des habitants des provinces du Sud du Royaume ».

Le Maroc a décidé récemment de retirer sa confiance à l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara et demandé le redressement du processus de règlement de cette question. Il s’est, de même, élevé contre la ligne de conduite « déséquilibrée » et « partiale » de Christopher Ross et appelé le secrétaire général de l’ONU à prendre les décisions appropriées pour faire avancer le processus de pourparlers sur la question du Sahara, tout en réitérant son attachement aux résolutions du Conseil de sécurité, en premier lieu la négociation pour parvenir à une solution politique, durable et consensuelle.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité nationale et mondiale.

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

×