Aufait Maroc

Nigeria : attentat-suicide devant le QG de la police à Maiduguri, au moins 5 morts

Nigeria: attentat-suicide devant le QG de la police à Maiduguri, au moins 5 morts
Dernière mise à jour le 08/06/2012 à 21:40

Un attentat-suicide à la voiture piégée a visé vendredi le quartier général de la police à Maiduguri, ville du nord-est du Nigeria, faisant au moins cinq morts et plusieurs blessés, a annoncé la police.

« Un inspecteur de la police Ali Bulama … et quatre passants, des civils, ont perdu la vie » dans l’attentat, a indiqué le quartier général de la police à Abuja.

En outre, trois autres civils et deux policiers ont été blessés et admis dans différents hôpitaux de l’Etat de Borno, dont Maiduguri est la capitale, a ajouté la police.

L’assaillant a déclenché l’engin explosif artisanal qu’il transportait dans sa voiture devant l’entrée du quartier général de la police de la ville, selon le communiqué de la police.

Auparavant, une source policière et des témoins avaient fait état de deux policiers tués et de six blessés.

« Un kamikaze a tenté de forcer l’entrée du QG de la police (…), sa voiture a heurté les sacs de sable à l’entrée du bâtiment et a explosé », avait indiqué la source policière, faisant état de « plusieurs victimes ». Un témoin a indiqué avoir vu les corps de deux policiers.

Selon un autre témoin, cinq policiers ont été blessés, ainsi qu’une femme enceinte. Le chef de la police de la ville a confirmé l’explosion, refusant de donner d’autres précisions.

Une source hospitalière, s’exprimant sous couvert d’anonymat, a confirmé le bilan de deux policiers tués et de six blessés, « cinq policiers et une femme enceinte ».

En août 2011, ce même QG de la police avait été la cible d’un attentat-suicide raté, au cours duquel le kamikaze avait été tué par les policiers en faction alors qu’il tentait d’approcher.

Mardi, au moins seize membres présumés de Boko Haram avaient été tués lors d’une opération policière de plusieurs heures dans un quartier de Maiduguri, avec de violents affrontements à l’arme automatique.

Vendredi matin, une personne a été tuée par l’explosion d’un engin piégé dissimulé dans un sac sous un abri public de la ville.

Dans le nord-est du Nigeria, Maiduguri est un fief du groupe islamiste Boko Haram, qui multiplie les attaques contre les responsables gouvernementaux, les forces de sécurité et les minorités chrétiennes dans les villes du nord à majorité musulmane.

Ces violences ont fait plus d’un millier de morts depuis la mi-2009. Boko Haram avait son quartier général et sa principale mosquée à Maiduguri jusqu’à leur destruction en 2009 au cours d’une violente opération de l’armée.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook