Aufait Maroc

L’avion solaire Solar Impulse décolle mercredi pour Ouarzazate

L’avion solaire Solar Impulse décolle mercredi pour Ouarzazate
Dernière mise à jour le 12/06/2012 à 14:29

L’avion solaire suisse Solar Impulse doit décoller mercredi à 08H00 locales (07H00 GMT) de Rabat pour Ouarzazate, sa destination finale près de laquelle le Maroc doit construire la plus grande centrale solaire au monde, a annoncé lundi un communiqué officiel.

« Le prototype piloté par le Suisse André Borschberg, co-fondateur du projet, décollera mercredi de Rabat -où il avait atterri le 5 juin en provenance d’Espagne- pour Ouarzazate où il est attendu jeudi à partir de 00H30″ (mercredi 23H30 GMT), indique un communiqué commun publié à Rabat par Solar Impulse et l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen).

Lors ce voyage, Solar Impulse, qui vole sans une goutte de carburant, « expérimentera pour la première fois un climat montagneux et désertique ».

Bien que le vol ait été confirmé, le directeur de vol peut encore le reporter ou en modifier l’itinéraire et ce, même peu avant le décollage.

Le vol de Solar Impulse peut être suivi en direct sur le site internet www.solarimpulse.com.

Deux itinéraires sont à l’étude. Le premier devrait longer la côte atlantique à une altitude de 8.600 mètres jusqu’à Agadir afin de contourner le massif montagneux de l’Atlas. L’autre devrait emmener l’avion en direction de Casablanca puis vers Marrakech, au pied de l’Atlas, pour atterrir jeudi à l’aéroport de Ouarzazate.

Après avoir entamé son voyage en Suisse, l’avion avait atterri le 5 juin à Rabat, après une escale de plusieurs jours à Madrid, accomplissant ainsi son premier vol intercontinental vers l’Afrique du nord.

« Ce vol sera certainement le plus difficile que l’avion ait jamais effectué en raison de la nature aride et chaude du climat ainsi que de la proximité avec le massif montagneux de l’Atlas » haut de plus de 3.000 mètres, selon le communiqué commun.

Dans cette région, les « conditions sont très turbulentes et perdurent jusqu’à tard dans la nuit », ont ajouté les deux organisateurs du vol.

Au-dessus de Ouarzazate, Solar impulse survolera « le futur site de la première centrale du complexe solaire » de cette ville que lancera prochainement Masen.

Cette agence est chargée de la construction de cette centrale dotée d’une capacité de 160 MW et avec l’objectif de porter cette capacité d’ici 2015 à environ 500 MW.

L’avion en fibre de carbone est mû par quatre moteurs électriques, d’une puissance de 10 chevaux chacun, alimentés par 12.000 cellules photoélectriques couvrant son immense aile.

L’énergie est stockée durant la journée dans des batteries, ce qui permet à l’avion de voler la nuit.

 

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

×